Installation d’une VMC: les 4 points clés!

De nos jours, les logements comportent une ventilation efficace.
Pourtant, cela n’a pas toujours été le cas.
Par exemple vous entreprenez des rénovations dans une maison ayant été bâtie avant les années 80, il est très probable qu’elle ne comporte pas d’aération.
Dès lors, vous pouvez installer une VMC.
Découvrez les fondamentaux sur ce système: prix, intérêt, modèles…

1. Les multiples avantages d’une VMC 

Chacun sait que l’air citadin est vicié, mais ce que les gens savent moins c’est que celui intérieur l’est en moyenne, 2 à 5 fois plus !

En effet, l’activité domestique (cuisson, vaisselle, métabolisme humain, bains et douches, utilisation de produits d’entretien etc) engendre une pollution supplémentaire et en l’absence d’aération performante, nous passons le plus clair de notre temps à respirer cet air pollué.

L’intérêt de la VMC:

Intérêt Description
Pour les occupants
  • évacue les odeurs et polluants de la cuisine.
  • réduit l’humidité de la salle de bain (réduisant ainsi la propagation des germes, moisissures et acariens)
  • renouvelle l’air du logement
Pour la maison
  • évite une dégradation précoce par l’humidité des équipements et revêtements présents dans les pièces de service
Pour les appareils énergétiques
  • Fournit de l’air comburant aux appareils de combustion (pour la VMC au gaz)

2. Les différents systèmes de VMC

A / Leur fonctionnement

VMC simple flux

  • fonctionnement vmc simple fluxL’air naturel est amené dans les pièces de vie (chambres, séjour, etc),
  • Transite par les zones de circulation grâce à des espaces laissés sous les portes (que l’on appelle détalonnage)
  • Et est évacué mécaniquement par les pièces de services telles que la salle de bain et la cuisine, éliminant ainsi l’humidité et les odeurs produites à ces endroits.

Les entrées et sorties comportent :

  • Des grilles fixes
  • Des grilles permettant d’en modifier automatiquement le diamètre d’ouverture.

Il y a également un dispositif de passage haut débit dans la cuisine qui permet à son déclenchement de ventiler de façon plus importante. Ce système est à utiliser lors des cuissons ou émissions de peur d’eau (vaisselle, lave-linge…)

VMC double flux

Ce système fonctionne en deux circuits :

  • fonctionnement vmc double fluxL’un récupère l’air pollué (mais chauffé) de la maison et l’envoie au niveau d’un échangeur auquel il transmet sa température ;
  • L’autre aspire l’air frais extérieur, le filtre et, grâce à l’échangeur, le réchauffe. Puis le pulse à l’intérieur de l’habitation (dans les pièces de vie)

Ce type de VMC limite ainsi les pertes de chaleur pour environ 7 à 10%. Sa seule contrainte est la nécessité de changer les filtres à des intervalles de 6 à 12 mois, en priorité après le printemps et les pollens qui lui sont associés.

VMC hygroréglable

Le principe est assez similaire à une VMC simple flux mais le système comprend une variation du renouvellement de l’air selon le taux d’humidité présent dans l’habitation. Ceci grâce à un volet de réglage et une tresse textile sensible à l’hygrométrie.

Ce mécanisme peut se trouver aux entrées et aux sorties d’air (Type B) ou bien seulement aux sorties (Type A). Dans ce dernier cas, les entrées seront autoréglables comme pour une VMC standard.

VMC gaz

Cette VMC est spécifique aux logements collectifs. De la même manière que les autres systèmes, l’air extérieur est amené par les pièces de vie. L’air intérieur est ensuite évacué par le réseau d’évacuation de la chaudière ou du chauffe-eau (à gaz)

B / Leur comparatif :

VMC

Diminution nuisances sonores

Economies d’énergie

Courants d’air ressentis

Coût à l’achat

Difficulté d’entretien

Simple flux

2/3

1/3

2/3

1/3

1/3

Double flux

2/3

3/3

0/3

3/3

3/3

Hygroréglable

3/3

2/3

1/3

2/3

2/3

Vous avez fait votre choix ? Faites une demande de devis sans plus attendre ! C’est gratuit et sans engagement aucun.

3. Les critères à contrôler sur votre installation de VMC :

  • Installation
    • Les revêtements existants dans la maison ne doivent en aucun cas obstruer les détalonnages sous les portes.
    • Le professionnel engagé doit être compétent et faire une installation soignée pour éviter les défauts (entraînant des bruits et des courants d’air le cas échéant)
  • Mise en service :
    • Pas de courant d’air dans l’habitation : les débits entrant et sortant doivent être similaires
    • Pas ou peu de bruit (et de vibration) engendré par les caissons d’extraction et par les conduits
    • Pas d’obstruction des entrées et sorties d’air

Est-il nécessaire de faire appel à un professionnel pour l’entretien de sa VMC ?

  • Dans le cas d’une VMC au gaz, l’entretien annuel est absolument obligatoire (pour des raisons de sécurité et sous peine d’accident non dédommagé par votre assurance).
  • Pour les autres systèmes VMC, il est très fortement recommandé qu’un spécialiste passe tous les trois ans environ afin d’effectuer un nettoyage et une vérification de l’état global de l’installation.

4. Budget à prévoir pour installer une VMC

A / S’assurer que l’installation est faisable

En premier lieu il vous faudra faire venir un professionnel afin qu’il fasse un diagnostic aération. En effet, bien que l’ajout d’une VMC soit profitable à toute habitation, il n’est parfois pas possible d’en faire l’installation :

  • Maison individuelle à rénover, sans VMC : il faudra évaluer si les conduits existants sont réutilisables. Pour cela un professionnel étudiera leur nombre et leur emplacement, leur étanchéité… Si jamais leur état ne permet pas leur réutilisation, il faudra alors les condamner.
  • Maison individuelle comportant une VMC fonctionnant mal : un diagnostic performance sera à faire faire, afin d’établir un cahier des charges précis des améliorations ou modifications à effectuer.

Une fois ces informations récoltées, le professionnel pourra alors déterminer si un caisson d’extraction peut être posé, que ce soit le volume chauffé ou non (ce paramètre est déterminant pour le type de VMC) OU s’il faut opter pour un système décentralisé (VMR)

Ce diagnostic est bien-sûr compris dans le tarif d’installation d’une VMC.

B / Prix d’installation :

Le tarif d’une VMC va être influencé par le type de système installé, ainsi que les dimensions et l’agencement de l’habitation à équiper.

Pour vous donner un ordre d’idée, voici ce à quoi vous pouvez vous attendre :

Type de VMC

Prix moyen d’installation dans du neuf

Simple flux

400 à 600 € TTC

Double flux

2 100 à 2 500 TTC

Hygroréglable

700 à 900 € TTC

Sachez que s’il s’agit d’une rénovation, il y aura très probablement des modifications de structure à faire, et les travaux en seront plus compliqués donc plus coûteux. Vous pouvez ainsi vous attendre à voir la facture augmenter de 50 à 100% comparé aux prix ci-dessus.

C / Bénéficier des aides :

Heureusement, différentes aides financières ont été mises en place par l’Etat, dans une optique d’économie d’énergie.

 

Montant

Bénéficiaire

Habitat

Echo-prêt à taux zéro

Plafonné à 30 000€

Propriétaire occupant ou bailleur

Résidence principale, construite avant 1990

Aides des entreprises fournisseuses d’énergie (CEE)

Varié, se renseigner auprès des fournisseurs

Propriétaire ou locataire

Résidence principale ou secondaire

TVA réduite

Réduction de 20% à 5,5%

Propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit

Résidence principale ou secondaire, construite minimum 2 ans auparavant

Si vous avez fait votre choix, il ne vous reste plus qu’à entamer les démarches de CEE et effectuer des demandes de devis pour trouver le meilleur professionnel près de chez vous.

Remplissez notre formulaire en ligne afin de recevoir des devis précis et compétitifs.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire