Obligation d’une VMC, ce que dit la loi

La ventilation mécanique contrôlée a pour but de renouveler l’air à l’intérieur du logement ou d’un endroit clos. Elle permet également d’évacuer les polluants ainsi que l’humidité qui s’y accumulent afin d’assurer un air plus sain.

L’installation d’une VMC est donc nécessaire pour préserver la santé et l’hygiène de vie des occupants.

VMC double flux thermodynamique

Loi sur la VMC

Aération du logement

Selon un arrêté datant du 14 novembre 1958, le renouvellement d’air est indispensable pour un bâtiment. Il est réalisé soit par la présence d’une ouverture (fenêtre, grille d’aération…), soit par l’intermédiaire d’une VMC.

Obligation de ventilation dans les logements neufs

Selon l’arrêté du 24 mars 1982, la présence d’un système de ventilation est obligatoire dans les bâtis neufs. La loi impose également que l’entrée d’air se fasse dans les pièces principales (séjour, chambre…) et les sorties d’air dans les pièces humides (salle de bain, toilette…).

Règlement thermique 2012

La RT2012 impose l’installation de VMC dans les bâtiments neufs. Le renouvellement d’air par la fenêtre fait perdre de l’énergie et ne suffit pas pour aérer correctement et sainement le logement.
Cette norme recommande donc la mise en place d’une VMC 

Débit réglementaire

Des débits sont imposés selon les caractéristiques du logement. La ventilation doit également être permanente.
Le débit minimal d’évacuation d’air est le suivant pour chaque type de pièce :

  • Pour une salle d’eau (avec douche) : 15 m3/h ;
  • Pour un WC : 15 m3/h ;
  • Pour une salle de bain (avec baignoire) : 30 m3/h.

Ventilation dans les maisons individuelles

Pour les logements individuels, une ventilation générale n’est pas obligatoire, elle peut ne concerner que certaines pièces. Par contre, si un taux d’humidité élevé est présent dans la maison, le propriétaire est dans l’obligation de faire le nécessaire pour y remédier.

FAQ

Quelle sorte de pollutions sont traitées par un VMC ?

Le VMC aide à réduire les pollutions présentes dans l’air causées par :

  • L’émanation des gaz (surtout provenant de la cuisine) ;
  • Les mauvaises odeurs et l’humidité ;
  • Les fumées (tous les types de fumée) ;
  • La poussière, les allergènes et les acariens…

Quel type de VMC installer ?

La VMC est la meilleure façon de ventiler un logement même s’il existe plusieurs alternatives à considérer. Selon les besoins, vous pouvez choisir entre les différents types de VMC.

  • Ventilation simple flux
    VMC simple flux
    VMC simple flux

Pour ce type de VMC, l’air neuf entre par les grilles d’aération dans les fenêtres de vie et l’air vicié sort par les bouches d’extractions qui se trouvent dans les pièces humides.

  • Ventilation double flux 
VMC double flux
VMC double flux

Même principe que le simple flux, mais avec un échangeur thermique. C’est-à-dire qu’en plus d’une ventilation efficace, elle offre également un bon confort thermique. Et avec les filtres de son entrée d’air, les logements avec VMC double bénéficient d’un air plus sain.

  • Ventilation hygroréglable
Kit VMC hygrovariable compacte
Kit VMC hygrovariable compacte

Le terme hygroréglable reflète la capacité de la machine à régler le flux d’extraction d’air selon le taux d’humidité dans la pièce.
Ce modèle de VMC peut être de
type A (le taux d’humidité est capté au niveau de la bouche d’extraction) ou de type B (la bouche d’extraction et l’entrée d’air 

  • Ventilation thermodynamique

Il s’agit d’un modèle double flux, accompagné d’une pompe à chaleur air-air. Ce type de VMC est d’autant plus performant.
Il peut assurer le chauffage d’une maison si cette dernière est bien isolée. De ce fait, son prix est également plus élevé.

À quel rythme entretenir une VMC ?

  • Révision générale tous les 3 ans
    Il s’agit d’un entretien complet (révision et nettoyage en profondeur) du système de la VMC qui est réalisé par un professionnel.
  • Entretien annuel
    Il consiste à faire plusieurs sortes de vérification pour garder la performance de la machine : révision des filtres, changement de pile des bouches d’aération, vérification de l’échangeur thermique…
  • Entretien périodique
    Nettoyez les bouches d’extractions au moins une fois tous les 3 mois. Dépoussiérez également les entrées d’air. L’idéal c’est de le faire vers la fin de l’hiver.

Pourquoi entretenir sa VMC ?

Une VMC a besoin d’être entretenue afin de pouvoir accomplir correctement son rôle. Si cette opération est imposée par les normes, c’est surtout à cause des raisons suivantes :

  • Économie d’énergie
    Ce point est très important pour le diagnostic de performance énergétique de votre logement. Plus la VMC sera bien entretenue, moins elle dépensera de l’électricité. Il faut surtout s’assurer qu’elle ne soit pas obstruée par la poussière et d’autres débris.
  • Hygiène de vie et sécurité
    La qualité du renouvellement d’air dépend de l’entretien apporté à la machine. L’humidité ainsi que les mauvaises odeurs peuvent persister si elle ne marche pas correctement.
  • Longévité de la machine
    Puisque l’installation d’une VMC nécessite un budget important, il est donc tout à fait logique de devoir l’entretenir afin qu’elle puisse être fonctionnelle pendant une longue durée. 

Pourquoi faut-il ventiler sa salle de bain ?

La salle de bain est la pièce la plus exposée à l’humidité dans une maison. L’utilisation de la douche et de la baignoire produit une grande quantité de vapeur d’eau qui se dépose sur les murs et les parois froides.

Cette humidité persistante peut causer la dégradation des matériaux des murs et des plafonds, l’apparition des moisissures et des champignons. C’est pourquoi il est nécessaire de prêter une attention particulière à la ventilation de cette pièce.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.