La ventilation mécanique insufflée (VMI) : prix d’installation, guide complet

La ventilation mécanique insufflée ou VMI est un système de renouvellement d’air d’une habitation ou d’un espace professionnel. C’est un dispositif essentiel dans le cadre sanitaire, environnemental et légal. Son fonctionnement consiste à aspirer l’air propre de l’extérieur pour le diffuser à l’intérieur d’une maison. Elle est moins courante que la VMC ou ventilation mécanique contrôlée qui rejette l’air souillé de l’intérieur vers l’extérieur.

Grâce à la ventilation mécanique insufflée, l’air qui provient de l’extérieur sera filtré, chauffé, plus sec et sain lorsqu’il se propagera à l’intérieur de votre logement. C’est un diffuseur central qui insufflera l’air, il a aussi l’avantage de ne pas faire de bruit. L’air vicié sera poussé à l’extérieur via les ouvertures existantes. Le mouvement de circulation entre l’air qui provient de l’extérieur diverge avec celui qui provient de l’intérieur. Cela engendre un phénomène de surpression.

Cependant, cette surpression pourrait être un vecteur de risques de condensation au niveau des parois, en particulier durant la saison hivernale. Si la construction n’est pas hermétique et présente des fuites d’air, l’air humide va s’y échapper. Seulement, l’air froid n’a pas la capacité de contenir les vapeurs d’eau. Ce sera cette humidité qui pourrait créer de la condensation et former de la moisissure au niveau de la structure et des matériaux de construction.

Installation d'une VMI

Prix de la ventilation mécanique insufflée

Prix d’une VMI

400 et 1000 euros

Prix de la pose d’une VMI 

Près de 2500 euros

Les enjeux de la ventilation mécanique insufflée

Grille d'aération
Grille d’aération
  • Une habitation doit être ventilée, car dans le cas contraire, le taux d’oxygène va baisser et sera dangereux pour la santé. Lorsque l’air est renouvelé dans une maison, de l’oxygène pourra se répandre à l’intérieur. Le principe est le même chez les êtres vivants qui doivent inspirer de l’oxygène et expirer du CO2 pour vivre. La ventilation permet par ailleurs d’évacuer une grande partie des virus et des bactéries qui sont présentes chez vous. 
  • Un taux d’humidité élevé est mauvais pour une maison. Les occupants d’une habitation évacuent de l’humidité à travers leur respiration et la sudation. La cuisine, la salle de bain, la buanderie créent également de la vapeur d’eau. Il sera important d’installer des systèmes d’extraction de ventilation dans toutes ces pièces. Cela permettra d’évacuer de l’humidité pour que la moisissure ne puisse pas proliférer. Elle est souvent à l’origine des maladies du système respiratoire.
  • Tout comme l’humidité, des polluants sont créés suite aux CO2 que nous rejetons, le gaz de la cuisinière, la fumée des aliments qui cuisent, les divers produits aérosols utilisés, etc. C’est la combustion incomplète qui crée le monoxyde de carbone, si ce n’est pas évacué dans l’immédiat et que cela s’accumule cela cause des intoxications et même des décès. Il est nécessaire de disposer d’un détecteur de monoxyde de carbone si vous possédez une cheminée ou un poêle chez vous.

Installation d’un système de ventilation insufflée

Pour installer une ventilation mécanique insufflée, l’idéal serait de faire appel à un professionnel pour assurer la performance du système. 

  • Il faudra commencer par monter le bloc moteur du dispositif dans les combles. Il est constitué d’un caisson d’insufflation et d’une résistance électrique. Ce sera l’endroit idéal pour qu’il soit bien à l’abri, invisible et aussi accessible pour son entretien. 
  • Il faudra ensuite raccorder l’ensemble du dispositif extérieur à l’entrée d’air qui se situe au niveau de la toiture ou dans les combles. 
  • La prochaine étape sera de poser une bouche d’insufflation dans la salle de bain de préférence. 
  • Pour finir, des grilles d’aération seront nécessaires près des portes et des fenêtres pour réduire l’effet de surpression.

Les dispositifs de préchauffage de l’air

C’est une résistance électrique qui chauffe généralement l’air qui sera diffusé dans l’habitation. Sa température se situera entre 15°C et 18°C et son principal inconvénient est qu’il est assez énergivore.

La ventilation mécanique insufflée peut aussi intégrer le puits canadien afin de préchauffer l’air. Il s’agit d’un dispositif géothermique qui peut à la fois chauffer et refroidir l’air extérieur en captant les températures élevées ou la fraîcheur du sol. L’air passera donc à travers des puits souterrains. Toutefois, la résistance électrique reste nécessaire, car les variations de température peuvent être extrêmes dans le sol, surtout en hiver.

Le préchauffage de l’air peut aussi se faire via un dispositif solaire. L’air passera au préalable dans une serre chauffée avant d’être diffusée dans la maison.

Les avantages de la ventilation mécanique insufflée

Accessoires d'une VMI
Accessoires d’une VMI
  • Le principal avantage de la ventilation mécanique insufflée est son adaptabilité, car elle est compatible avec tous les systèmes déjà mis en place comme le puits canadien ou le préchauffage d’air solaire. D’autant plus que l’installation des gaines n’est pas nécessaire et peut être contournée.
  • Elle offre un réel confort grâce à son air chaud, vous n’aurez plus cette sensation désagréable d’air froid en hiver.
  • Le filtre peut retenir les éléments polluants et allergisants qui proviennent de l’extérieur.
  • La surpression de la maison peut éliminer le radon, responsable de maladies graves comme le cancer du poumon.
  • La VMI peut optimiser le fonctionnement de votre cheminée, grâce au différentiel de pression.
  • L’air diffusé dans la maison sera sain et meilleur pour la santé, en particulier pour ceux qui ont des maladies respiratoires.
  • Son installation est relativement simple et n’impose pas beaucoup de contraintes
  • Les pièces qui concentrent le plus de vapeur d’eau comme la cuisine, la salle de bain, la buanderie seront déshumidifiées, évitant ainsi les risques de moisissures.

Les inconvénients de la ventilation mécanique insufflée

Bien que la VMI ne semble avoir que des avantages, elle présente des points faibles qui pourraient être à l’origine de son manque de popularité.

  • Son système de préchauffage est énergivore,
  • Il a été constaté que la VMI est peu performante sur les grands espaces, car ses bouches d’insufflation sont restreintes,
  • Pour être efficaces, les filtres ont besoin d’être entretenus régulièrement. Parfois, ils doivent être remplacés, pourtant certains modèles ne sont pas commercialisés aux particuliers,
  • C’est un dispositif peu courant, certains de ses éléments sont alors difficiles à trouver sur le marché, pourtant son installation est assez onéreuse,
  • Si la maison n’est pas hermétique à l’air, de la condensation peut se développer et créer des moisissures.

FAQ

Quelle est la différence entre la VMC et la VMI ?

La ventilation mécanique contrôlée ou VMC rejette l’air vicié qui se trouve dans les logements par l’intermédiaire des bouches d’extraction. Le renouvellement de l’air se fait de manière naturelle par les portes et les fenêtres. Il existe toutefois le système double-flux qui permet la diffusion de l’air renouvelé filtré dans la maison via une bouche d’aspiration installée à l’extérieur de la maison.

La VMI se distingue principalement par son système de surpression. Ce phénomène de surpression va alors augmenter le débit d’insufflation qui sera plus beaucoup plus important par rapport à la VMC.

La VMC coûte aussi plus cher que la VMI. Le tarif de la VMC avec pose se situe entre 4500 euros à 8500 euros. La VMI quant à elle coûte entre 1000 euros à 4000 euros, l’installation est comprise. Il faudra aussi considérer la qualité du matériel et la configuration de la maison qui pourrait compliquer l’installation.

Quelle est la différence entre la VMI et le VPH ?

La VPH ou ventilation positive hygrorégulée fonctionne selon les mêmes principes que le VMI. Elle crée également un mouvement d’air divergent entre l’air vicié évacué et l’air sain, filtré et sec qui est diffusé dans la maison. Le phénomène de surpression sera aussi exploité ici. Les bouches d’insufflation seront réparties dans toutes les pièces principales. La réelle différence entre le VMI est le VPH est que ce dernier est un système connecté. Il dispose d’une sonde qui peut être télécommandé, le niveau d’air pourra donc être réglé selon vos besoins pour plus de confort d’utilisation.

Comment choisir la meilleure VMI ?

Il existe deux types de VMI ; le système centralisé et le système décentralisé. La principale différence entre les deux systèmes est le nombre de bouches d’insufflation. La VMI centralisée diffuse de l’air chaud, filtré et sain par une seule ou deux bouches d’insufflation. La VMI décentralisée n’est pas limitée et permet l’installation d’une bouche d’insufflation dans toutes les pièces occupées de la maison.

La VMI décentralisée semble plus intéressante, mais elle peut coûter le double de la VMI centralisée à cause de la complexité de son installation. La VMI décentralisée coûte près de 5000 euros, la pose est comprise dans le prix. Son système d’isolation doit être impeccable afin d’éliminer correctement la totalité de l’air vicié. Il lui faudra également une grande quantité de gaines pour constituer un réseau qui s’étend au niveau de toutes les pièces. Avant l’installation, il faudra donc s’assurer qu’il y a des emplacements spécifiques qui permettent la pose des gaines pour les conduits.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.