Isolation thermique par l’intérieur ou l’extérieur : quelle solution choisir ?

Isoler thermiquement vos murs permet de limiter jusqu’à 25% des déperditions thermiques de votre logement et ainsi économiser considérablement sur vos factures d’énergie. Comme l’isolation par l’intérieur et par l’extérieur sont des techniques répandues, il n’est pas toujours évident de choisir. Quels sont les avantages et les inconvénients de ces méthodes ? Quels ont sont les contraintes techniques ? Quelle est la meilleure solution ? Voici une comparaison détaillée entre ces deux types d’isolation.

Quelle différence entre isolation par l’intérieur et par l’extérieur ?

L’isolation thermique par l’intérieur ou ITI

ITI

L’isolation par l’intérieur est la méthode d’isolation la plus répandue en France. Elle consiste à isoler une habitation pièce par pièce par les murs intérieurs. La paroi intérieure isolée présente une finition lisse et uniforme tandis que l’isolant peut être fait de différents matériaux comme la laine minérale ou le PSE. Il est toujours préférable de faire appel à un professionnel pour faire son isolation. Comme le marché de l’ITI est très compétitif en raison de la forte demande, les artisans proposent des services abordables et de qualité. 

L’épaisseur d’une isolation intérieure varie en fonction du matériau isolant et de la technique de pose. En moyenne, elle fait entre 8 cm et 15 cm.

Avantages de l’isolation par l’intérieur

 L’ITI est une solution facile et pratique pour plusieurs raisons :

  • Investissement initial moins coûteux que pour l’ITE
  • Pas besoin de déclarer vos travaux
  • Préservation de l’apparence de votre façade, surtout pour les bâtiments classés et les bâtis anciens
  • Economies sur le coût de la main d’œuvre si votre tapisserie est à refaire
  • Peut se faire pièce par pièce suivant la disponibilité de vos fonds

Les inconvénients de l’isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur engendre une perte de surface habitable. Pour les logements dans les régions où le prix du mètre carré est élevé, cette perte de surface peut s’avérer très coûteuse en termes de valeur immobilière.

En outre, voici d’autres limites de l’isolation intérieure à considérer avant de choisir cette option :

  • Performance inférieure à l’ITE tant en été qu’en hiver
  • Pièces à isoler inhabitables pendant les travaux
  • Risques de ponts thermiques plus élevés
  • Condensation de la vapeur d’eau sur les murs, pouvant causer l’apparition de moisissure

Isolation thermique par l’extérieur ou ITE

ITE

L’isolation par l’extérieur consiste à poser des panneaux isolants tout autour de la façade d’un bâtiment afin de créer une enveloppe thermique préservant une température confortable dans le logement par inertie thermique. Ce type d’isolation requiert l’intervention d’un professionnel pour, d’une part, isoler correctement votre habitation ; d’autre part, assurer une finition esthétique dans les règles de l’art. 

L’ITE protège les murs de l’humidité extérieure et limite considérablement la condensation dans les parois. Elle offre également un bon déphasage thermique en été. 

Suivant la pose et la finition de l’isolation extérieure, la surépaisseur d’isolant peut faire entre 10 cm et 20 cm.

Les avantages de l’isolation par l’extérieur

L’isolation extérieure est une excellente option pour les raisons suivantes :

  • Préservation de la surface habitable
  • Meilleure isolation thermique en hiver
  • Excellent déphasage thermique en été
  • Peut être inclus dans les travaux de ravalement de façade
  • Rapidement rentabilisée par les économies en énergie après travaux
  • Diminue considérablement l’apparition des ponts thermiques 
  • Vous pouvez habiter votre maison pendant vos travaux 

Les inconvénients de l’ITE

Avant de choisir une ITE, il faudra prendre plusieurs complexités en compte :

  • Coût initial plus élevé que celui de l’isolation intérieure
  • Nécessite une déclaration de travaux ou un permis de construire auprès de la commune
  • Complications administratives si l’épaisseur de votre ITE dépasse les limites de votre terrain
  • A éviter si vous voulez ou devez garder l’apparence de votre façade
  • Dépose des gouttières, prolongement des débords de toit, et autres travaux supplémentaires.

Comment éviter les ponts thermiques d’une ITI ou ITE

Pont thermique

Les ponts thermiques sont des brèches dans votre isolation qui compromettent la résistance thermique de votre logement et diminuent votre confort.

Si votre isolation est posée du côté intérieur ou extérieur de vos murs, cela affecte les échanges d’eau et de température entre votre logement et l’extérieur. C’est ce qu’on entend par le terme de comportement « hygrothermique ».

Que vous optiez pour une isolation intérieure ou extérieure, il est impératif d’investir dans une bonne ventilation telle qu’une VMC.

Les ponts thermiques à surveiller pour l’ITI

Il est important de préciser que les risques d’apparition de ponts thermiques sont élevés pour une isolation par l’intérieur. 

La jonction des murs et planchers

Comme l’isolant est placé du côté intérieur des murs, des ponts thermiques se forment aux jonctions des murs et des planchers. Il en est de même pour la discontinuité de l’isolation causée par un mur de refend. Ce problème peut être limité en ajoutant un retour d’isolant aux endroits concernés tels que les planchers et les plafonds.

Le phénomène de condensation

Par ailleurs, la pose d’un isolant intérieur accentue les phénomènes de condensation car l’air chaud de l’intérieur de l’habitation migre vers le mur, qui est du côté froid de celle-ci. Cela a pour résultat de rendre les parois humides et de dégrader l’isolation. Dans certains cas, les matériaux perspirants tels que la laine minérale sont à préférer aux matériaux hygrophobes comme le polystyrène expansé.

Les ponts thermiques à surveiller pour l’ITE

L’ITE a l’avantage d’être plus performant car l’isolation est posée en continu sur les murs de façade, sans avoir à passer par les murs intérieurs et les planchers. L’ajout d’un pare-vapeur et le choix des matériaux isolants limitent également les phénomènes de condensation.

Jonction avec les combles et le soubassement

Néanmoins, les combles et le soubassement peuvent créer des ponts thermiques conséquents. La toiture représente 20 à 30% des pertes thermiques tandis que le plancher bas est responsable de 10% des fuites de température. Il est donc crucial d’assurer la continuité de l’isolation de façade avec ces éléments en prévoyant un recouvrement de l’isolant.

Traitement des points singuliers

Certains éléments d’architecture tels que les balcons, les loggias, et les vérandas présentent des points singuliers à traiter avec précaution. 

De même, il est conseillé de remplacer la menuiserie par du double ou triple vitrage pour maximiser les performances thermiques de votre logement. Il peut être nécessaire de déplacer les fenêtres sur les nus extérieurs des ouvertures pour augmenter l’ensoleillement.

Quelle solution est plus rentable ?

L’isolation par l’intérieur coûte entre 50€ et 120€/m² incluant la pose par un professionnel. Comptez un montant de 80€ à 250€/m² pour l’isolation extérieure. Cette différence radicale de prix explique la popularité de l’ITI.  

Bien que l’isolation intérieure représente près de la moitié du coût d’une isolation extérieure, d’importants paramètres sont à considérer. 

Par exemple, la surface à couvrir pour une isolation intérieure est supérieure à celle par l’extérieur. En effet, l’isolation intérieure doit inclure l’isolation de tous les murs de refend et un retour d’isolant entre les murs et les planchers. 

De plus, privilégier une ITE offre plusieurs avantages financiers à long terme :

  • L’isolation extérieure est rapidement rentabilisée du fait de ses performances thermiques
  • Cela ajoute de la valeur à votre bien immobilier en cas de revente. En effet, les maisons mal isolées peuvent présenter un manque à gagner allant jusqu’à 15% en valeur.
  • Une bonne rénovation énergétique signifie que vous n’aurez pas à refaire votre isolation lors des futures réformes énergétiques imposées par la loi.

Conseils : ITI ou ITE ?

Quand choisir une ITI

Bien que l’ITI soit moins performante que l’ITE, elle est parfois la seule solution d’isolation que vous pouvez mettre en œuvre. Notamment dans les cas suivants :

  • Contraintes d’urbanisme : votre propriété se trouve dans un site patrimonial
  • Contraintes administratives : votre ITE empièterait sur la voie publique ou la parcelle voisine et vous n’avez pas pu obtenir un permis 
  • Contraintes budgétaires : vous pouvez incorporer une ITI pour optimiser les performances thermiques d’une habitation si la RT de celle-ci avant travaux est décente

Dans tous les autres cas, l’ITE est la meilleure solution.  

Les isolations mixtes

Pour pallier les contraintes respectives de l’isolation intérieure et extérieure, vous pouvez opter pour une isolation mixte.  Il s’agit donc de poser une ITI pour certaines façades, et une ITE pour d’autres. Cette solution est à envisager si :

  • Vous ne pouvez pas altérer votre façade principale pour des raisons d’urbanisme. Vous pouvez donc poser une ITI pour la façade en question, et poser une ITE sur le reste de vos murs.
  • Il en va de même si l’un des pignons empiètent sur la voie publique ou une autre propriété privée

Pour assurer la continuité de l’isolation, il est important de prévoir des recouvrements d’au moins 60 cm du côté intérieur des murs. Bien que cette technique, encore appelée « manchonnage », permet de réduire les ponts thermiques, l’isolation mixte demeure moins efficace qu’une ITE intégrale.

Financer ses travaux d’isolation

Il existe différentes aides pour financer vos travaux de rénovation énergétique. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • Ma PrimeRénov
  • L’Eco-PTZ
  • Les primes CEE
  • La TVA réduite à 5,5%

Pour avoir accès à ces aides, vous devez notamment avoir recours à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et atteindre une RT d’au moins 3,7 m².K/W.

 Il est important d’attendre que votre demande d’aides financières soit approuvée avant d’entamer tous travaux. Le cas échéant, aucun remboursement n’est possible.

Une solution sur mesures

Il est vivement conseillé de consulter un professionnel certifié pour la solution la mieux adaptée à votre cas et votre budget. Pour ce faire, vous pouvez mettre plusieurs entreprises en compétition et comparer vos options. Il existe des solutions pour toutes les bourses et toutes les contraintes techniques. Assurez-vous d’obtenir la meilleure solution pour votre cas.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.