L’isolation sous carrelage : prix, pose, aides…

Les déperditions thermiques au niveau du sol peuvent constituer jusqu’à 10% des pertes de chaleur dans une habitation. Cependant, l’isolant le mieux adapté dépend du revêtement que votre plancher va recevoir. Parmi ces revêtements figure le carrelage, un matériau à la fois esthétique et facile d’entretien. Voici l’essentiel pour vous guider dans vos travaux d’isolation sous carrelage. 

Prix de l’isolation sous carrelage

En général, la chape isolante est plus onéreuse que la chape flottante en raison du coût des matériaux et de la technicité de l’installation. 

Matériau isolant

Fourniture et pose de l’isolant

Prix avec chape (prêt à carreler)

Liège expansé

35 à 70€/m²

55 à 105€/m²

Polystyrène expansé ou extrudé

20 à 50€/m²

40 à 85€/m²

Béton d’argile expansé

40 à 65€/m²

75 à 110€/m²

Béton de chanvre

45 à 85€/m²

80 à 125€/m²

Béton de vermiculite

30 à 60€/m²

65 à 100€/m²

Panneaux de liège
Panneaux de liège

Ces prix représentent des fourchettes indicatives. Des coûts supplémentaires peuvent être nécessaires pour une chape de ravoirage par exemple.
Pour obtenir
un devis correspondant à votre budget et vos besoins thermiques réels, le mieux est toujours de faire appel à un spécialiste.

Avantages et inconvénients du carrelage

Les avantages du revêtement en carrelage :

  • La facilité de nettoyage
  • L’imperméabilité du revêtement
  • La durabilité 
  • La résistance aux agents chimiques
  • Un choix esthétique large

En revanche, l’un des principaux inconvénients du carrelage est sa faible performance d’isolation, tant thermique qu’acoustique. Nul n’ignore les carreaux glacés en hiver, ceux-ci refroidissent également vos pièces à vivre, car vos carreaux dissipent rapidement la chaleur de votre logement. C’est ici que repose tout l’intérêt d’isoler ce type de revêtement pour maximiser ses côtés positifs.

Les méthodes d’isolation sous carrelage

L’isolation sous carrelage se fait généralement de deux manières, et le choix du matériau isolant dépend de la méthode adoptée : 

L’isolation sur plancher brut

Pose d’un isolant pour chape de sol

Cette méthode est encore appelée isolation sous chape flottante. Une chape est coulée sur la sous-couche isolante et le carrelage est posé directement sur la chape. Dans ce cas, les matériaux fréquemment utilisés sont sous forme de panneaux rigides tels que le polystyrène, la mousse de polyéthylène, les fibres en polyester, et le liège. 

La chape isolante

Il existe des chapes spécialement formulées pour isoler votre sol tout en servant de support pour votre revêtement. Le béton de chanvre ou l’argile expansée sont couramment utilisés comme matériaux isolants pour cette technique, ceux-ci sont ensuite recouverts d’une chape perspirante et légère telle que la chape de chaux ou de plaques isolantes minces. L’avantage de cette technique est que le béton isolant peut servir à la fois de chape de ravoirage pour niveler votre sol. 

Quel matériau pour isolation sous carrelage ? 

Pour une isolation sous chape flottante

Les avantages principaux de l’isolation sous chape flottante sont son prix comparé à la chape isolante et sa facilité de pose. L’utilisation d’une chape de ciment et sable reste une alternative moins coûteuse. Quelques matériaux utilisés sont :

Le liège expansé

Ce matériau végétal a de bonnes performances isolantes aussi bien thermiques qu’acoustiques. Il a également l’avantage d’être durable, imputrescible, et d’avoir une bonne résistance aux rongeurs et aux changements de température. Il est moins utilisé en raison de son coût élevé comparé aux autres matériaux.

Le polystyrène expansé ou extrudé

Le polystyrène est largement utilisé en isolation, car il présente une bonne conductivité thermique. Il est également étanche à l’humidité, au froid, et à l’air. De plus, ce matériau est facile à poser grâce à sa légèreté. Il est relativement abordable, et dispose d’une longue durée de vie. Cependant, il est inflammable et dégage des émanations toxiques lorsqu’il prend feu.

La mousse acoustique 

Cet isolant atténue considérablement les bruits de pas dans les pièces de l’habitation. Il est privilégié pour les planchers des étages, mais pour les planchers bas, il est rarement nécessaire d’investir dans une isolation phonique. En revanche, une bonne isolation thermique est obligatoire pour les planchers bas et ceux sur locaux non chauffés. 

Pour un béton isolant sous chape légère

Le béton isolant est deux à quatre fois plus léger que la chape classique et sa performance thermique est excellente. Cependant, ce type d’isolation est assez onéreux.

Il est parfois nécessaire de mettre en œuvre une chape à la chaux ou autre liant léger entre le béton isolant et le revêtement. 

Parmi les matériaux isolants, on peut citer :

Le béton à l’argile expansée

C’est un mélange sous forme de granules prêts à verser ne nécessitant pas l’ajout d’eau, d’où son appellation de chape sèche. Cette première couche d’isolant permet non seulement le nivellement du sol support, mais offre également une bonne isolation thermique. Des panneaux d’isolant léger sont posés sur les granules et servent à la fois d’isolation supplémentaire et de support pour le carrelage.

Le béton de chanvre

Cette chape est composée de chaux, de chanvre, d’eau et de sable pouzzolane. La chaux, tout comme le ciment, est un liant hydraulique, car elle durcit lorsqu’elle est mélangée avec de l’eau. Le mélange avec le chanvre devient alors un bloc compact à la fois résistant et isolant. Une chape à la chaux de faible épaisseur peut être posée sur cette sous-couche avant la mise en œuvre de votre revêtement en carrelage.

Le béton de vermiculite

Ce matériau est constitué d’un mélange de béton et d’un isolant minéral en vrac appelé vermiculite et ayant une structure semblable à l’argile. Tout comme le béton chaux-chanvre, le béton de vermiculite est composé d’un liant hydraulique, le ciment, et d’un isolant thermique. Des plaques d’isolant ou une chape de faible épaisseur sont posées sur le béton isolant en vermiculite avant la pose du carrelage.

Isolation sous carrelage mural

Les carreaux muraux sont surtout rencontrés dans les pièces humides telles que la cuisine et la salle de bain. L’isolation murale sous carrelage fait partie des travaux d’isolation thermique intérieure ou ITI.
Pour isoler vos carreaux muraux, différentes options s’offrent à vous :

  • La pose de laine minérale : la couche isolante est posée en premier sur le support vertical entre ossatures. Elle est ensuite recouverte d’une cloison hydrofuge sur laquelle le carrelage est collé. Toutefois, cette méthode prend plus d’espace intérieur. 
  • La pose de panneaux prêts à carreler : cette méthode est facile à mettre en œuvre, car il suffit de poser des panneaux rigides qui servent à la fois d’isolant et de support plan pour le revêtement mural. Le carrelage est par la suite collé directement sur ces panneaux isolants.
  • La pose de placo phonique : cette option est à considérer si vous préconisez l’isolation acoustique, dans le cas où vos murs sont déjà isolés par l’extérieur (ITE). L’isolation phonique n’engendre qu’une faible surépaisseur de matériau. Elle peut être utilisée pour isoler le bruit des toilettes par exemple. 

Les facteurs à considérer pour votre isolant sous carrelage

Certains isolants sont mieux adaptés sous un revêtement sur carrelage que d’autres. Voici certains critères à considérer :

La résistance à l’humidité 

L’intérêt principal du carrelage est qu’il est lavable, car il résiste parfaitement à l’eau et aux agents de nettoyage. Cependant, l’humidité peut s’infiltrer sous votre revêtement, surtout au fil des années. 

Si vos planchers bas se trouvent sur terre-plein ou un sous-sol particulièrement humide, l’eau peut atteindre votre isolation par capillarité. Ainsi, un isolant parfaitement hydrofuge assure la longévité de vos planchers et murs carrelés. Selon le cas, l’ajout d’un film géotextile ou polyane est recommandé.

La performance thermique

Plus la conductivité thermique de votre isolant est faible, plus vous économisez en épaisseur de matériau isolant. Ceci est un facteur déterminant, car l’isolation sous carrelage se fait principalement en intérieur, sous les murs et les planchers. 

Cela se traduit par une perte de surface habitable et d’espace sous plafond pour les isolants les plus épais. En rénovation, une surépaisseur importante risque d’entraver l’ouverture des portes. 

Le poids du matériau isolant

L’isolant représente une charge supplémentaire pour la dalle de structure. Ce point est important pour l’isolation sous chape flottante ou sous plancher chauffant, car le poids de la chape et du circuit chauffant doit également être pris en compte. 

Ainsi, il est bon de s’assurer que les travaux ne cumulent pas des charges susceptibles de compromettre la stabilité de la structure et des fondations de votre logement. En rénovation, le choix d’un isolant léger l’emporte sur le prix lorsqu’il y a des risques structurels pour le bâtiment.

Comment installer l’isolation sous carrelage

La pose d’isolant sous carrelage est un travail laborieux et délicat. Pour garantir une isolation thermique durable et efficace, faire appel à un artisan RGE est recommandé. 

Les grandes lignes de l’isolation sous carrelage se présentent comme suit :

La préparation du support de l’isolant 

Les travaux commencent avec l’exposition de la dalle porteuse en béton. Si vos travaux sont en rénovation, il faudra retirer l’ancien revêtement. La surface est ensuite nettoyée et éventuellement aplanie avec une chape de ravoirage pour rattraper toutes les inégalités de niveaux et enrober les conduits.

Pose des bandes périphériques

Des bandes de rives compressibles sont posées le long des parois verticales telles que les murs et les poteaux afin de désolidariser votre isolation du reste de la structure. Un film polyéthylène peut également être déroulé sur le support pour éviter les échanges d’humidité entre le dallage et l’isolant. 

Mise en œuvre de l’isolant 

Il s’agit de coller le matériau isolant sur le sol aplani. Il peut s’agir de panneaux à enchevêtrer les uns dans les autres ou à bords droits. Bien veiller à ce qu’il n’y ait aucun espace entre les jointures. Selon la technique d’isolation, il est recommandé de poser un film polyane sur l’isolant, surtout dans le cas des isolants sous chape flottante pour éviter la perte de laitance vers l’isolant.

Mise en œuvre de la chape 

Pour les sous-couches isolantes en panneaux, une chape de ciment et de sable est coulée sur l’isolation avec ou sans treillis d’armatures. Pour le béton isolant, une chape à la chaux peut être coulée sur le béton durci.

De même que pour l’isolant proprement dit, les bords de la chape ne doivent en aucun cas être en contact avec la surface des murs.

Pose du carrelage 

Finalement, le carrelage est minutieusement collé sur la chape selon les règles de l’art avec une colle à carrelage ou un coulis de ciment. Le carrelage rectangulaire est souvent posé en quinconce tandis que les carreaux carrés sont alignés. 

Suivant vos préférences, le carreleur peut ajouter des joints entre les carreaux ou les coller directement côte à côte. Il faudra compter plusieurs jours pour que le tout durcisse avant de pouvoir occuper la pièce nouvellement isolée. 

Les dispositifs d’aide à la rénovation énergétique sous carrelage

Les critères d’éligibilité

Une rénovation thermique de vos sols est assez onéreuse, car vous devez également refaire votre revêtement. À cela s’ajoutent les différents travaux supplémentaires liés à la nouvelle hauteur du sol fini.

Pour couvrir une partie de vos dépenses, vous pouvez demander un appui financier dans la réalisation de vos travaux sous carrelage.
Les résistances thermiques à atteindre pour une isolation sous carrelage afin de bénéficier des aides à la rénovation sont :

  • Pour le plancher bas : 3m².K/W
  • Pour les murs intérieurs : 3,7m².K/W

Il vous faudra également faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour garantir la qualité de vos travaux.

Les aides financières

Chaque dispositif requiert des critères d’éligibilité en plus des critères généraux cités plus haut. En général, vous pouvez vérifier votre éligibilité pour les aides suivantes :

  • Les aides de l’État : MaPrimeRénov et MaPrimeRénov Sérénité
  • La TVA à 5,5%
  • Les Prêts : l’Eco-Prêt à taux zéro et les prêts de la Caf (Caisse d’allocation familiale)
  • Les primes des entreprises de fourniture d’énergie ou primes CEE
  • Les chèques énergie
  • Les aides communales

Si vous comptez installer un plancher chauffant entre votre isolation et votre carrelage, sachez que vous pouvez prétendre au Coup de Pouce Chauffage. À condition, bien sûr, que votre nouveau système de chauffage soit plus économe que l’ancien.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.