Prix et pose d’un carrelage de salle de bain

Le carrelage est un revêtement adapté à la salle de bain, puisqu’il est résistant à l’eau et facile à entretenir.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le carrelage de salle de bain: le prix, les modèles, la pose…

Le carrelage: un revêtement adapté à la salle de bain!

La salle de bain est une pièce:

  • Exposée à l’humidité;
  • Nécessitant un nettoyage fréquent

Compte tenu des deux points, il est recommandé d’utiliser un revêtement étanche et facile à entretenir.

En cela, le carrelage est un excellent choix!

Prix d’un carrelage de salle de bain

Le carrelage s’achète entre ~7€ et plus de 80€ le m2.

Néanmoins, il est recommandé d’éviter les entrées de gammes qui présentent des qualités parfois décevantes.

Le prix d’un carrelage est très variable selon la composition des carreaux:

Modèle Description Prix (€/m2)
Grès cérame C’est un classique,  disponible en une infinité de motifs. Il peut même imiter le bois ou la pierre. 10 à 50€
Grès cérame émaillé il possède les mêmes qualités que le grès cérame mais bénéficie d’une couche protectrice en émail supplémentaire. 10 à 60€
Mosaïque

Traditionnellement réalisé en pâte de verre, on en trouve dans d’autres formats (pierre, grès…).

Il donne un côté graphique à la salle de bain.

10 à 60€
Terre cuite Il est réalisé en argile. On peut améliorer son étanchéité en le recouvrant d’une couche d’émail (le rend moins poreux) 40 à 80€
Pierre

Les carrelages en pierre sont assez variés (granit, calcaire…). Attention toutefois: certaines pierres sont poreuses et doivent être hydrofugées au préalable. Aussi, la pierre est un matériau pondéral…Donc gare aux planchers d’étages! Ceux-ci doivent être en mesure de supporter l’excès de poids.

80 à 250€
Ciment

Les carreaux de ciment sont appréciés pour leur style « rétro ». Néanmoins, ils sont poreux. C’est pourquoi on doit leur appliquer un traitement hydrofuge! Pour limiter les coûts, vous pouvez opter pour des carreaux « imitation ciment »!

90 à 150€
Faïence C’est un carreau fin et léger. On le réserve pour une pose au mur. 10 à 50€

On notera que le prix du carrelage est également dépendant de:

  • La finition choisie: motifs décoratifs, surface…
  • Les dimensions des carreaux: petite ou grande;
  • L’épaisseur des carreau

Exemples de prix au m2 :

Type de carrelage

Prix au m2

Grès cérame pleine masse

52,90€ TTC

Grès cérame émaillé

19,20€ TTC

Carrelage en mosaïque gris

12,90€ TTC

Carrelage en terre cuite gris mat

16,95€ TTC

Carrelage en pierre gris foncé mat

26,95€ TTC

Carrelage en ciment à motif floral

120€ TTC

Votre devis de carrelage Gratuit 🙂 !

Choix d’un carrelage de salle de bain: quelques conseils!

Voici quelques conseils pour sélectionner un carrelage adapté à une salle de bain:

Conseil 1: choisir un carrelage adapté à la salle de bain!

Le carrelage que vous choisissez pour votre salle de bain doit répondre aux critères suivants :

  • résistant aux éclaboussures d’eau et à l’humidité en général
  • antidérapant
  • facile à nettoyer
  • résistant aux taches

Pour trouver le bon carrelage, vous pouvez vous reporter à des « classifications »:

A- La classification UPEC

Le classement UPEC dresse les normes relatives au parquet.

Pour convenir à une salle de bain, le carrelage que vous choisirez doit avoir une haute résistance à l’eau (critère E) et aux produits d’entretien (critère C).

Le score minimum conseillé est de U2 P2 E3 et C1.

B- La glissance

Pour plus de sécurité, optez pour un carrelage revêtu d’un revêtement antiglisse. Celui-ci est régi par la norme européenne PEI. Là aussi, préférez un score élevé (C) à un score A qui révélerait un sol plutôt glissant. Enfin, évitez une surface trop polie, qui aurait le même effet.

Conseil 2: utilisez la bonne couleur!

La couleur influence sur la perception de l’espace.

Pour les petits espaces, il est conseillé de s’orienter vers des teintes claires.

Celles-ci tendent à agrandir l’espace.

Conseil 3: accordez les styles!

Ce conseil est lié au précédent: choisissez des carreaux qui soient accordés avec le style de votre salle de bain (moderne, rétro…) et à son mobilier (meuble, lavabo, robinet..).

Conseil 4: veillez au choix des carreaux

Vous trouverez plusieurs formats de carrelage: petits carreaux et grands carreaux.

Préférez les grands carreaux pour les petits espaces: ils tendent à agrandir les volumes.

Conseil 5: les joints de couleur sont moins salissants!

Pour le sol, préférez des joints de couleur (gris ou autre) qui sont moins salissants que le blanc. Sinon, vous risquerez de voir les traces d’encrassement…

Les possibilités de pose d’un carrelage

La pose d’un carrelage dans la salle de bain peut être envisagé de deux manières :

  • La pose des carreaux sur du carrelage déjà existant: c’est possible si le carrelage est en bon état…et si le calepinage le permet! En effet, une superposition de carrelage peut bloquer l’accès à la salle de bain (trop de hauteur par rapport à la porte).
    Dans ce deuxième cas, il faudra détruire l’ancien carrelage puis poser une chape avant d’appliquer le carrelage.
  • La pose d’un carrelage sur une chape: c’est la méthode « traditionnelle » pour mettre en place un carrelage

Le calcul du nombre de carreaux

Avant de décrire la pose plus en détail, vous allez devoir calculer le juste nombre de carreaux.

Ce calcul dépend:

  • de la disposition des carreaux: droite, diagonale, quiconce;
  • du format des carreaux;

En première approche, vous pouvez réaliser le calcul (disposition classique):

Nombre de carreaux ~Surface pièce (m2) / surface carreau (m2) x 1,05

Il est conseillé de commander un surplus + ~5 à 10% pour couvrir les découpes et les casses.

Pose du carrelage de salle de bain

La pose d’un carrelage s’effectue systématiquement par encollage des carreaux sur la surface, à l’aide d’un mortier colle.

On procède traditionnellement à un double encollage (=encollage au sol + sur le dos du carreau), sauf pour les petits carreaux, auquel cas, un simple encollage suffit.

La pose expliquée « pas » par « pas »:

Voici les étapes de mise en place:

  1. Tracer les repères avant de poser le premier carreau. Il s’agit de tracer des lignes pour que le carrelage soit droit.
  2. Mélanger le mortier-colle et l’étaler avec un platoir dentelle sur la surface de pose, de façon à recouvrir une partie un peu plus grande que le carreau que l’on va poser.
  3. Éventuellement, poser une couche de mortier-colle sur l’arrière du carreau à poser si celui-ci est très grand.
  4. Coller le carreau au sol et recommencer les étapes précédentes pour la pose du second carreau.
  5. Réguler l’épaisseur du joint en posant des croisillons entre chaque carreau.
  6. Après la pose de chaque carreau, le réguler à l’aide d’un niveau et d’un maillet en caoutchouc pour que celui-ci soit bien droit.
  7. Au fur et à mesure de l’avancée, découper le carreau en fonction de la surface de pose restante. Les mesures doivent être inscrites directement sur la carreau pour faciliter sa coupe.
  8. Étaler le mortier-joint sur les carreaux à l’aide du raclette avant de racler le mortier en diagonale pour remplir les interstices.
  9. Après une vingtaine de minute, frotter les carreaux au chiffon ou à l’éponge pour retirer les résidus.

Faites attention, car l’étape de la découpe peut être un procédé périlleux lors de la pose du carrelage :

  • Il est nécessaire d’être très précis dans ses mesures afin de ne pas perdre de matière. La découpe doit se faire avec la machinerie qui représente un investissement et un coup de main à prendre.
  • D’une manière générale, la pose nécessite le matériel adéquat, en particulier pour mélanger et poser le mortier-colle.

Si ces étapes peuvent être décourageantes pour les débutants, il est toujours possible de demander de l’aide à un professionnel pour réaliser vos travaux. Toutefois, cette main d’œuvre a un coût, qui s’avère nécessaire pour ceux qui ne se sentent pas assez sûrs d’eux pour tenter la pose de façon autonome.

Ne laissez pas votre carrelage de salle de bain être mal posé : demandez un devis gratuitement !

Prix de la pose

Le carreleur facture sa main d’œuvre entre 30€ à 70€ par m2.

Le prix d’installation dépend également de divers paramètres :

  • Les découpes à effectuer par le carreleur : plus celles-ci sont importantes, plus le coût de la main d’œuvre est grand.
  • Le type de pose (droite, oblique, …) : la difficulté de pose peut influencer le prix à payer.
  • L’état du support de pose, qui peut rendre le travail plus ou moins difficile.

Ces trois points font partie de l’estimation globale du coût de pose et de sa fourchette.

Afin de poser un prix fixe sur les travaux à effectuer, vous pouvez demander à un professionnel d’établir un devis.

Bien que cela représente un coût supplémentaire, cette solution a également ses avantages.

Devis de carrelage Gratuit!

Si toutefois vous souhaitez demander l’appui d’un professionnel, gardez à l’esprit que l’intervention d’un carreleur représente une garantie indéniable sur plusieurs points :

  • Le professionnel choisi peut acheter les carreaux pour vous et inclure l’achat et la pose dans le devis. Si vous faites vous-même l’acquisition des carreaux, une baisse de TVA de 20% est directement appliquée au prix du devis.
  • Si le carreleur est bien choisi, le travail sera bien fait et garanti pendant une décennie.
  • Certains organismes tels que l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) peuvent vous accorder des subventions si vous faites appel à un carreleur pour vos travaux de rénovation.
  • Lors du devis, vous pouvez bénéficier d’une TVA réduite à 10% si votre logement a plus de 2 ans.

Enfin, la demande d’un devis est un véritable atout lorsqu’il s’agit de faire jouer la concurrence, de comparer les offres et de choisir le professionnel qui vous convient le mieux.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire