Que faire en cas de manque de pression d’eau chaude ?

Il peut arriver que la pression d’eau chaude soit vraiment basse. Découvrez les raisons et comment régler le problème.

Identifier le manque de pression d’eau chaude afin d’éviter un faux diagnostic

Avant de penser à résoudre le manque de pression d’eau chaude, il faut procéder à une vérification.

  • Manque de pression d’eau froide et chaude : si le manque de pression concerne autant l’eau froide que l’eau chaude, il peut s’agir :

    • D’un défaut de pression dans l’ensemble du réseau
    • D’un défaut uniquement sur votre réseau
  • Manque de pression uniquement en eau chaude : robinet colmaté au niveau du point de puisage reliant le chauffe-eau et l’arrivée d’eau

    • Défaut de cartouche du mitigeur
    • Panne de régulation thermostatique au niveau du robinet d’eau chaude
    • Robinet d’arrivée d’eau partiellement fermé

Le manque de pression d’eau chaude peut-être soit local (sur un seul et unique robinet) soit général. S’il s’agit d’un cas général, alors la défaillance se situe 0 au niveau du réseau de distribution.

Pourquoi la pression d’eau chaude est-elle aussi basse ?

Vous êtes en train de prendre votre douche ou êtes en train d’affronter une vaisselle complexe et la pression d’eau chaude est vraiment moindre ? Inconfort et perte de temps s’en suivent. Nombreuses sont les raisons pour lesquelles la pression d’eau chaude est basse ou carrément mauvaises. Voici quelques raisons pouvant entraîner cela.

Robinet ou filtre entartré

Avec le temps, le calcaire s’accumule au niveau de la tête du robinet ou encore du filtre, c’est l’une des raisons principales qui causent le manque de pression d’eau. Mais voilà, quand vous envoyez l’eau froide la pression semble être tout à fait normale. Il faut savoir que l’eau chaude passe moins bien que l’eau froide quand le robinet ou le filtre est entarté, d’où le manque de pression évident. Comment savoir qu’il s’agit d’un entartrage ? Si c’est le cas, alors un bouchon de calcaire s’est formé quelque part dans la tuyauterie, au niveau du robinet ou encore dans le flexible. Pour y remédier rapidement : fermez tous les robinets d’eau chaude et actionnez le robinet du groupe de sécurité situé au niveau du chauffe-eau pour baisser la pression ; ainsi le bouchon de calcaire va se déplacer instantanément. Ouvrez ensuite l’un des robinets d’eau chaude et constatez l’écoulement de l’eau ; si la pression se retrouve partiellement rétablie et que quelques secondes après une baisse de pression se présente à nouveau, vous aurez votre confirmation.

Un réducteur de pression mal réglé

La plupart du temps, le manque de pression provient aussi du réducteur de pression qui est mal réglé. Comment y remédier rapidement et efficacement dans ce cas ? Il suffit de régler le réducteur de pression en tournant ce dernier dans le sens de rotation de l’aiguille d’une montre. Vous n’aurez pas besoin d’utiliser un outil spécifique pour le régler car le geste manuel suffit. Notons que le réducteur de pression ressemble à une cloche, un bon réglage manuel suffit pour remédier au souci.

Mauvaise configuration de la vanne d’arrêt

Rappelons qu’une vanne d’arrêt se situe à proximité du chauffe-eau ; dans certains cas, il suffit de régler cette vanne pour modifier la pression d’eau chaude. Il s’agit d’un souci primaire pouvant entraîner un grand confort. Avant de faire appel aux services d’un professionnel, pensez à jeter un coup d’œil à cette vanne, cela vous évitera de payer les honoraires d’une prestation n’ayant pas nécessité l’intervention d’un professionnel. En revanche, si vous remarquez une détérioration au niveau de la vanne d’arrêt ou que vous constatez que cette dernière est anormale, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un professionnel car le remplacement ou la réparation d’une vanne d’arrêt nécessite une certaine technicité.

La présence de fuites

Des fuites au niveau de la tuyauterie peuvent aussi causer le manque de pression d’eau chaude. Oui, certaines fuites peuvent être invisibles car trop minimes. Si après toutes les vérifications énoncées précédemment le manque de pression d’eau chaude n’est toujours pas réglé, c’est qu’il y a peut-être une fuite qui est passée inaperçue. Si vous vous trouvez dans ce cas, faites le test suivant : fermez bien les robinets et jetez un coup au compteur d’eau, si le compteur continue de tourner et que les chiffres changent dans la nuit c’est l’assurance qu’il y a bel et bien une fuite. S’il s’agit d’un cas de fuite avérée, faites tout de suite appel aux services d’un plombier quila repèrera et procèdera immédiatement aux réparations.

Mise en place d’un nouveau réseau d’alimentation

Après la mise en place d’un nouveau réseau d’alimentation, il peut se passer un certain temps avant que l’ensemble du dispositif d’alimentation en eau du foyer s’adapte parfaitement. Dans ce cas, il faudra être patient et attendre que la pression générale reprenne un rythme normal.

Défaillance du chauffe-eau

Quand il s’agit d’eau chaude, le principal élément concerné est le chauffe-eau. Une défaillance ou un mauvais réglage de ce dernier peut entraîner un manque de pression d’eau chaude conséquent.
Soit la vanne d’arrêt fait des siennes soit elle est partiellement fermée ; comme évoqué précédemment, il vous suffira de l’ouvrir pour régler le problème.

Quelles solutions pour régler le manque de pression d’eau chaude ?

Ci-dessous quelques solutions et conseils bien pensés pour régler le manque de pression d’eau chaude efficacement.

Évacuez le bouchon de calcaire existant

Si c’est le cas d’un bouchon de calcaire qui s’est formé, il faudra procéder à une vidange de la cuve du chauffe-eau. Voici comment procéder :

  1. Isoler l’alimentation électrique de l’appareil : cela vous permettra de sécuriser l’intervention et éviter les courts-circuits
  2. Fermer tous les robinets : il est primordial de veiller à ce que tous les robinets branchés au chauffe-eau soient correctement fermés y compris celui de l’arrivée d’eau froide
  3. Actionner la soupape du groupe de sécurité : cela permettra de réduire la pression présente dans le ballon d’eau chaude
  4. Démonter les raccords : pour se faire, vous devez placer une cuvette en-dessous du départ en eau chaude du ballon. Procédez ensuite au démontage des raccords en faisant bien attention car l’eau peut être à une température élevée
  5. Débranchement de la canalisation de départ : repérez la canalisation de départ d’eau chaude et attendez que l’eau s’écoule dans la cuvette. S’en suivra le bouchon de calcaire qui obstruait le départ d’eau chaude

Prévoir un raccord diélectrique pour le chauffe-eau

Notons que c’est l’électrolyse qui favorise la création des bouchons de calcaire. Pour éviter ce souci et s’épargner ainsi divers problèmes, il est conseillé de mettre en place un raccord diélectrique. Il s’agit d’un isolant électrique qui se situe entre le chauffe-eau et le réseau de distribution domestique. Mais cette installation réduit aussi efficacement les divers risques de corrosion de la cuve. L’installation d’un raccord diélectrique est fortement conseillée bien avant la mise en place du chauffe-eau par les fabricants, il ne s’agit pas d’un coup marketing mais bien d’un système effectif et prévoyant. Comptez entre 70 à 90€ pour l’installation d’un raccord diélectrique par un professionnel.

Choisir de la plomberie en laiton

Dans la majorité des cas, la plomberie au niveau au niveau du chauffe-eau est faite en acier galvanisé, une matière qui favorise fortement l’accumulation de la rouille et d’autant plus génératrice d’électrolyse qui optimise la fixation du calcaire dans les raccordements. En optant pour de la plomberie en laiton, vous vous évitez ces inconvénients futurs. Comptez entre 80 et 100€ pour l’installation d’une plomberie en laiton par un professionnel.

Venir à bout du tarte

Si le problème de manque de pression d’eau chaude est dû à l’accumulation de tarte ou encore de calcaire dans le robinet, une solution fait main se présente à vous : démonter le robinet et le plonger dans du vinaigre blanc. Le vinaigre blanc est reconnu pour ses actions efficaces contre le calcaire. En plongeant le robinet démonté dans cette solution le temps de quelques minutes, vous pourrez régler le souci assez rapidement et sans faire appel aux services d’un professionnel.

Faire appel à un professionnel pour régler le manque de pression d’eau chaude

C’est une bonne option qui vous permettra par la même occasion de localiser assez tôt des problèmes majeurs qui auraient pu s’aggraver avec le temps. Vous recevrez aussi un contrôle complet de l’état de votre plomberie, ce qui vous permettra de prendre connaissance de toutes les défaillances et anomalies existantes.

Prix du remplacement du chauffe-eau

Si suite à la constatation d’un manque de débit d’eau chaude vous pensez à faire remplacer votre chauffe-eau actuel, suivant les informations importantes à connaître sur le sujet :

L’état du chauffe-eau

Salle d'eau avec chauffe-eau plat
Salle d’eau avec chauffe-eau plat

Vous avez l’impression que votre chauffe-eau est beaucoup moins performant ? Cela n’implique pas forcément son remplacement. En effet, si le chauffe-eau date de moins de 2ans, il n’est tout simplement pas nécessaire de le remplacer car il est tout simplement trop récent. Une baisse de performance pour un chauffe-eau aussi jeune est sûrement due à de mauvais réglages ou tout simplement à un léger dérèglement. Le meilleur conseil qu’on puisse vous donner c’est tout d’abord de faire appel aux services d’un professionnel pour effectuer un diagnostic.

C’est uniquement après la consultation et affirmation du professionnel que vous prendrez votre décision au risque d’effectuer un remplacement non nécessaire.

Assurez-vous que le chauffe-eau ne vous convienne plus en terme de capacités

Entre le moment où vous avez fait installer votre chauffe-eau et aujourd’hui, vos besoins et votre fréquence d’utilisation ont peut-être changés. On parlera notamment d’une augmentation ou d’une réduction du nombre d’utilisateur. Dans le cas où il y a plus d’utilisateurs qu’auparavant, il sera nécessaire de remplacer le chauffe-eau par un autre modèle d’une plus grande capacité. Ci-dessous un tableau exprimant les fonctions volumiques d’un chauffe-eau :

Statut du nombre d’utilisateurs

Capacité adéquate du chauffe-eau (en litres)

Prix d’achat TTC

1 adulte

50

150 à 400€

1 adulte + 1 enfant

75

180 à 450€

2 adultes

100

180 à 500€

2 adultes + 1 enfant

150

200 à 600€

2 adultes + 2 enfants

200

200 à 700€

2 adultes + 3 enfants

250

250 à 800€

  • Prix d’un chauffe-eau
    Il faut savoir que le prix d’un chauffe-eau est déterminé par le type, la marque et la capacité. Retrouvez ci-dessous un tableau récapitulatif des chauffe-eau suivant le modèle :

Types de chauffe-eau

Prix

Chauffe-eau électrique

150 à 400€

Chauffe-eau à cumulus

200 à 900€

Chauffe-eau thermodynamique

1000 à 2000€

Chauffe-eau solaire

1500 à 3000€

Quel type de chauffe-eau choisir ?

Pour répondre efficacement à cette question et éviter ainsi de se retrouver avec un modèle de chauffe-eau qui au final ne vous convient pas, référez-vous aux critères suivants :

  • Choisir en fonction des besoins : c’est le premier critère de choix à prendre en compte. Choisissez un chauffe-eau qui répond à vos besoins et au nombre d’utilisateurs, ne manquez pas de bien consultez le tableau présenté précédemment concernant le nombre d’utilisateur et la capacité adéquate.
  • Choisir en fonction de la consommation électrique : si vous avez une certaine sensibilité face à la situation environnementale actuelle et que vous êtes plus que jamais axé sur l’économie d’énergie, on vous conseillera de vous tourner vers un modèle de chauffe-eau responsable. On parlera notamment des chauffe-eaux solaires. Il s’agit d’une alternative efficace à la surconsommation d’énergie mais aussi un moyen de réduire efficacement la facture énergétique mensuelle. Notons cependant que le chauffe-eau solaire est le modèle le plus coûteux, c’est donc un investissement conséquent qu’il faut être prêt de faire.
  • Choisir en fonction de la marque : il ne faut pas lésiner sur la marque ! Si vous voulez un chauffe-eau durable et qualitatif, soyez prêt à investir dans les grandes marques ou du moins celles qui ont déjà leur réputation bien bâtie sur le marché.
    Evitez les appareils 1er prix, qui seront source de multiples problèmes.

Installer un mousseur pour réduire sa consommation d’eau

Un mousseur ajouté à chaque robinet ou une douchette de réduction d’eau permet que l’eau soit mélangée avec de l’air.
Ainsi, vous aurez le même ressenti tout en réduisant de 30 à 50 % votre consommation d’eau et d’énergie pour la chauffer.
Un mousseur ne coûte que quelques euros et une douchette moins de 30 €, pour une durée de vie allant jusqu’à plus de 10 ans.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.