Terrasse en Terre Cuite

La terrasse en terre cuite séduit de nombreux particuliers. Cela s’explique par les atouts qu’elle présente comme sa beauté et sa longévité. Vous souhaitez construire une terrasse en terre cuite dans votre jardin ? Ne vous précipitez pas et préparez bien votre projet. En effet, le prix d’un tel aménagement n’est pas fixe et dépend de plusieurs facteurs. Combien coûte une terrasse en terre cuite ?

revêtement en terre cuite

Budget récapitulatif

La terrasse en terre cuite affiche une grande variété de prix. Pour l’achat du revêtement seul, il faut compter entre 35 et 150 € par m². Ci-après un aperçu du budget à préparer pour construire votre terrasse.

Terrasse en terre cuite : fabrication à la main ou mécanique ?

La terre cuite est fabriquée soit à la main, soit de façon mécanique.

Éléments

Caractéristiques

Prix hors pose

Terre cuite industrielle

  • Fabrication mécanisée ;
  • Les carreaux ne présentent pas d’irrégularité ;
  • Coûte moins cher que la terre cuite faite à la main.

40 à 100 €

Terre cuite fabriquée à la main

  • Chaque pièce est façonnée à la main ;
  • Le séchage des carreaux se fait sur le sol, à l’air libre ;
  • Les teintes et les textures ne sont pas homogènes ;
  • Cuisson au feu de bois ;
  • Temps de fabrication plus long.

60 à 120 €

Les revêtements extérieurs en terre cuite

Le revêtement d’une terrasse en terre cuite peut être constitué de tomettes, de dalles ou de carreaux en terre cuite. Lors de l’achat, assurez-vous que le matériau est réellement destiné pour un usage en extérieur. Il doit être antidérapant et pouvoir supporter les intempéries, le gel et les variations de température. Son épaisseur minimum est de 2,5 cm.

Éléments

Caractéristiques

Prix hors pose

Tomette

  • De forme hexagonale, octogonale, rectangulaire ou carrée ;
  • De petites dimensions ;
  • Il existe des tomettes traditionnelles (cuites au bois, dans des tons tirant vers le rouge foncé) et modernes (plus de choix en termes de teintes) ;
  • À mettre en œuvre sur une chape fraîche.

40 à 100 €/m²

Pavé

  • En forme de bloc cubique épais ;
  • Plus adapté pour un revêtement de terrasse ;
  • Plus résistant que les tomettes ;
  • De forme rectangulaire ou carrée ;
  • Au moins 3 cm d’épaisseur ;
  • Deux types de pose possibles : sur mortier ou sable.

35 à 150 €/m²

 

Main d’œuvre pour la pose d’une terrasse en terre cuite

Vous avez peu ou pas de compétences en maçonnerie et en bricolage ? Confiez la réalisation de votre terrasse en terre cuite à un professionnel. Le coût de la main d’œuvre dépend avant tout du type de pose.

Éléments

Caractéristiques

Prix (pose seulement)

Pose collée

  • Peut être utilisé sur un support déjà en place ;
  • Consiste à poser les carreaux sur le support à l’aide d’un mortier-colle ;
  • Le support doit être plat. Il faut corriger les défauts en effectuant un ragréage ;
  • La technique est plus facile et rapide à mettre en œuvre.

35 à 60 €/m²

Pose scellée

  • Convient surtout aux projets en neuf ;
  • Permet de corriger plus facilement les irrégularités du sol ;
  • Les carreaux sont posés sur la dalle de ciment, sans mortier-colle ;
  • Technique plus complexe que la pose collée.

50 à 80 €/m²

Pose sur lit de sable

  • Les pavés sont posés à sec sur un lit de sable, sans mortier ;
  • Mise en œuvre à la fois économique et rapide ;
  • La résistance aux déformations est moins importante par rapport à la pose collée et à la pose scellée.

20 à 40 €/m²

Le tarif de pose dépend de l’artisan, mais également :

  • de la technique de pose : en diagonale, droite, décalée ;
  • des dimensions des carreaux de terre cuite : la pose de carreaux de petites dimensions prend plus de temps ;
  • des travaux à réaliser : mise en œuvre sur un support existant ou avec préparation du sol ?

Les facteurs de prix d’une terrasse en terre cuite

Le prix d’une terrasse en terre cuite n’est pas aisé à déterminer. En effet, il est nécessaire de prendre en compte dans le budget :

  • le type de terrasse : une terrasse surélevée coûte plus cher qu’une terrasse de plain-pied ;
  • les dimensions de la terrasse : il faut une plus grande quantité de matériaux et plus d’heures de travail pour construire une grande terrasse ;
  • la technique de pose : la pose sur lit de sable est plus facile et moins onéreuse à mettre en œuvre ;
  • le motif de pose : certains sens de pose comme la pose en diagonale ou avec cabochons sont plus complexes à réaliser, donc coûtent plus cher ; 
  • les finitions : certaines tâches relatives aux finitions sont souvent facturées en sus. Cela peut être le cas pour la préparation du sol et du support, la découpe des carreaux pour la pose en diagonale et la mise en place du garde-corps ;
  • la main d’œuvre : le tarif dépend surtout de chaque artisan, des tâches à réaliser et de leur difficulté.

Vous avez la possibilité de vous offrir une terrasse en terre cuite de qualité sans dépenser toute votre fortune. Il suffit de demander et de comparer plusieurs devis.

Terre cuite : de quoi il s’agit ?

revêtement en terre cuite Les carreaux et les pavés en terre cuite constituent un excellent revêtement pour une terrasse. Ils sont obtenus après la cuisson de l’argile, pouvant être mélangée avec d’autres matériaux comme le sable. La terre cuite est utilisée comme matériau de construction depuis l’Antiquité. Elle est conçue à la main ou de façon mécanique :

  • fabrication manuelle : chaque pièce est façonnée à la main. L’argile encore fraîche est mise dans un moule puis séchée à l’air libre pendant 15 à 30 jours. La cuisson s’effectue à température élevée (entre 900 et 1200 °C) pendant 1 à 2 jours. Les carreaux ou les pavés sont laissés dans le four pour qu’ils refroidissent progressivement durant 5 jours environ ;
  • fabrication industrielle : le procédé est à peu près le même. Toutefois, le fabricant utilise une extrudeuse, des séchoirs et des fours tunnels ou intermittents alimentés généralement en gaz naturel.

Les avantages d’une terrasse en terre cuite

La popularité de la terrasse en terre cuite s’explique par les avantages qu’elle présente. Un tel aménagement est :

  • esthétique : le charme naturel et rustique du revêtement en terre cuite séduit de nombreuses personnes. Le choix est vaste, que ce soit en termes de coloris, de dimensions ou de formats ;
  • résistant à l’usure : une terrasse en terre cuite traverse facilement le temps. Les carreaux ou pavés d’extérieur résistent aux chocs, aux moisissures, au gel et aux intempéries ;
  • antidérapant : la porosité de la terre cuite limite le risque de glissance ;
  • écologique : la terre cuite est constituée de composants naturels.

Les inconvénients d’une terrasse en terre cuite

La terrasse en terre cuite possède également des inconvénients :

  • elle est très sensible aux taches : les saletés s’incrustent facilement dans les pores du revêtement en terre cuite. Pour éviter cela, il est essentiel d’appliquer un traitement antitache et hydrofuge sur la terrasse ;
  • la manipulation des carreaux en terre cuite est délicate : quand ils ne sont pas encore posés sur le support, les carreaux peuvent se casser facilement. Il est nécessaire de mouiller le support et les carreaux pour faciliter le travail.

Réalisation d’une terrasse en terre cuite

Il est important de bien préparer votre projet de construction d’une terrasse en terre cuite. Cela vous permettra d’éviter les mauvaises surprises et d’obtenir un aménagement qui allie confort et esthétique.

Ce qu’il faut faire avant de construire une terrasse en terre cuite

La construction de votre terrasse en terre cuite ne s’improvise pas. Voici quelques points à voir avant de vous lancer.

La terrasse qui vous convient

Votre terrasse en terre cuite doit correspondre à vos envies et à votre budget. Posez-vous les questions suivantes afin d’éviter les faux pas :

  • où allez-vous construire votre terrasse ? Pour mieux déterminer l’emplacement de la future terrasse, prenez en compte l’accès, l’orientation, l’exposition au vent et la nature du sol ;
  • quelle seront les dimensions de votre terrasse ? Cela dépend de l’usage que vous ferez de l’aménagement. Il faut au moins 10 m² pour obtenir une terrasse confortable ;
  • quel type de terrasse projetez-vous de construire ? En fonction de l’emplacement disponible et de votre budget, vous avez le choix entre une terrasse en terre cuite de plain-pied, surélevée, tropézienne ou un toit-terrasse.

Le revêtement

Il est possible de personnaliser votre terrasse en terre cuite. Vous avez notamment le choix en termes de :

  • teintes : selon la nature de l’argile, le temps et le degré de cuisson, la terre cuite se décline en différentes teintes, du rouge au jaune, en passant par l’ocre et le beige ;
  • qualité : un carrelage d’extérieur doit être solide et antidérapant ;
  • format : vous pouvez choisir des tomettes carrées, rectangulaires ou de forme hexagonale ou octogonale. Vous avez également la possibilité d’opter pour des pavés en terre cuite ;
  • dimensions : 20 x 20 cm, 30 x 30 cm, etc., le choix est vaste. Sachez toutefois que plus les carreaux sont de petite taille, plus il faudra du temps pour les poser. Par ailleurs, les carreaux en terre cuite de grandes dimensions se cassent plus facilement.

Les démarches administratives

Renseignez-vous sur le Plan Local d’Urbanisme de votre commune en amont de votre projet. Généralement, les démarches à effectuer pour la construction d’une terrasse sont les suivantes :

Types de terrasses

Démarches

Terrasse de plain-pied non couverte de moins de 5 m²

Aucune démarche à faire

Terrasse de plain-pied ou terrasse surélevée à plus de 0,60 mètre du sol avec une superficie de moins de 20 m²

Déclaration préalable de travaux

Terrasse de plain-pied ou terrasse surélevée à plus de 0,60 mètre du sol avec une superficie de plus de 20 m²

Permis de construire

Toit-terrasse avec modification de la toiture

Permis de construire

Toit-terrasse ne nécessitant pas la modification de la toiture

Aucune démarche à réaliser

Construction d’une terrasse en terre cuite

Une terrasse en terre cuite est constituée d’un support et d’un revêtement en terre cuite.

Mise en place des fondations

Pour réaliser les fondations, l’artisan procède par étapes :

  • délimitation du terrain ;
  • creusement des fondations ;
  • mise en place des gravats, du sable et des gravillons ;
  • coulage de la chape en béton ;
  • séchage de la chape.

Pose collée du revêtement en terre cuite

Pour réaliser une pose collée, il faut :

  • nettoyer la dalle en béton ;
  • appliquer du ciment-colle sur la surface de la dalle ;
  • lisser le ciment-colle avec une truelle ;
  • appliquer du ciment-colle sur les tomettes et les mettre en place sur le support ;
  • vérifier l’alignement et l’horizontalité des tomettes grâce à un niveau à bulle ;
  • procéder au jointoiement ;
  • retirer le surplus de joints avec une éponge humide.

Pose scellée du revêtement en terre cuite

Les tomettes sont posées en même temps que le tirage de la chape. Comme il n’y a pas de temps de séchage entre la réalisation de la chape et la pose des carreaux, le temps de travail est réduit.

Pose des pavés en terre cuite sur lit de sable

Pour poser les pavés en terre cuite sur du sable, il faut :

  • décaisser et évacuer la terre ;
  • tasser le sol ;
  • placer un film géotextile sur toute la surface de la future terrasse ;
  • mettre en place les tasseaux pour accueillir le lit de sable ;
  • verser du sable sur le film géotextile ;
  • damer et araser le sable ;
  • poser les pavés en terre cuite en commençant par un angle ;
  • disposer du sable entre les pavés ;
  • balayer le surplus de sable.

Pour connaître précisément le coût d’une terrasse en terre cuite, faites chiffrer votre projet par un professionnel. Demandez dès maintenant plusieurs devis afin de comparer les tarifs.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.