Comment créer et entretenir un mur porteur ?

Un mur porteur est un mur qui de plus de supporter sa propre charge, il soutient également la structure de la maison (les charges verticales comme les dalles ou le mur des étages supérieurs), du plancher à la charpente. Il peut être construit avec différents matériaux, tels que : les parpaings, les briques et du plâtre avec un colombage en béton ferraillé ou en bois. Il est souvent très épais, son épaisseur est de 10 cm, minimum. 

Le mur porteur a une grande stabilité car il est posé sur les fondations. Il est généralement placé sur les côtés de la maison, mais il peut aussi être mis en place au milieu de l’habitation (on l’appellera mur de refend).

Mur porteur

Prix d’installation d’un mur porteur

Matériau

Prix

Main d’œuvre

Parpaing (en 20 cm)

Environ 80 euros / m²

Environ 50 euros / heure

Béton banché (pour 20 cm épaisseur)

Environ 250 euros / m²

Briques

Environ 90 euros / m²

Béton cellulaire

Environ 100 euros / m²

Quels matériaux pour un mur porteur ?

Le premier critère d’un matériau pour un mur porteur est la résistance à la compression. Certains matériaux ont aussi l’avantage d’offrir des propriétés isolantes. Nous avons donc le choix entre les briques en terre cuite, les parpaings en béton, les blocs de béton cellulaire ainsi que le béton armé.

Les parpaings

Les parpaings sont des blocs de béton préfabriqués, généralement creux, ils s’assemblent avec du mortier. Leur dimension standard est de 50 cm de longueur, 20 cm d’épaisseur et 25 cm de hauteur.

Ils sont :

  • Résistants à la compression.
  • Très économiques et faciles à mettre en œuvre.
  • Toutefois, ils sont lourds (environ 20 kg par bloc), et offrent une faible isolation thermique et acoustique. 

Les briques

Les briques sont des éléments de maçonnerie en terre cuite, creux ou pleins. Elles s’assemblent avec du mortier et existent en plusieurs tailles. Pour la construction d’un mur porteur il faut choisir une épaisseur d’au moins 15 cm. 

Elles sont :

  • Plus faciles à manipuler et plus légères que les parpaings.
  • Résistantes à la compression et ont une bonne régulation de l’humidité.
  • Peu isolantes.

Le béton cellulaire

Le béton cellulaire est composé de chaux, de sable, de poudre d’aluminium, de gypse et d’eau. Ils s’assemblent avec un mortier-colle spécifique. Leurs dimensions standards sont : 62.5 cm de longueur, 25, 33.5, ou 50 cm de hauteur, et 20 cm d’épaisseur.

Les blocs de béton cellulaire sont :

  • Plus légers que la brique et le parpaing.
  • Un excellent régulateur hygrométrique.
  • De bons isolants, qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser un isolant avec.

Le béton armé

Il est essentiellement utilisé pour les immeubles ou bureaux. Un mur porteur en béton armé est coulé dans un coffrage. Il faut prévoir une isolation par l’extérieur et par l’intérieur en l’utilisant, car il a de faibles qualités isolantes.

Règlementation mur porteur 

La règlementation dépend du type de l’habitation :

Mur porteur de maison individuelle

La règlementation pour une maison individuelle est simple :

  • Pour un mur de façade : il faut déclarer les travaux au service d’urbanisme de la mairie.
  • Pour un mur mitoyen : il faut établir un état des lieux contradictoire.

Mur porteur d’une copropriété

Ouverture de mur porteur
Ouverture de mur porteur

Dans le cas où le mur se trouve dans une copropriété, il faut son autorisation, et suivre ces démarches : 

  • Consulter l’architecte de l’immeuble.
  • Établir trois devis par des entreprises de maçonnerie.
  • Contacter un ingénieur béton. (Bureau d’Etude Technique).
  • 2tablir un état des lieux contradictoire.
  • Proposer son dossier à l’assemblée de la copropriété, avec son accord il sera possible de commencer les travaux.

Comment maçonner un mur porteur ?

Matériel et outils nécessaires

  • Du ciment,
  • Du sable,
  • De l’eau,
  • Un adjuvant plastifiant,
  • Parpaings standards,
  • Parpaings isolés,
  • Bastaings,
  • Des chevrons,
  • Des clous,
  • Une bétonnière,
  • Une pelle,
  • Une truelle,
  • Un cordeau de maçon,
  • Un cordeau à tracer,
  • Un marteau de couvreur,
  • Un mètre.

Structure de la base du mur

  • Une semelle de fondation doit être prévue sous la dalle à l’emplacement du mur porteur, pour supporter la charge.
  • Pour couper le pont thermique et éviter les déperditions de chaleur, construire le premier rang du mur avec du parpaing isolant 

Traçage des repères 

  • Tracer les repères de l’épaisseur du parpaing puis reporter les mêmes mesures sur le mur opposé.
  • Délimiter les repères extérieurs d’un mur à l’autre, à l’aide du cordeau à tracer.
  • Si le mur porteur ne démarre pas à proximité d’un mur extérieur, tracer les repères du début et de fin du mur.
  • Dresser une balise aux ras de ces repères, ne pas oublier de la caller.
  • Fixer les maintiens de ces balises à environ 1m60 de la base.
  • À l’aide du niveau laser, repérer le point de niveau et le reporter sur les balises.
  • Reporter sur les balises les repères correspondants à la hauteur des parpaings + un centimètre de joint.
  • Positionner le cordeau, le long des repères.

Maçonnerie du mur porteur

  • Déposer à la truelle la première assise de mortier préalablement préparé (avec un volume de ciment, 4 volumes de sable et ½ volume d’eau), sur la dalle entre les repères.
  • Poser le premier rang de parpaing en matière isolante (il est possible d’utiliser des blocs de béton cellulaire).
  • Veiller à toujours positionner la face supérieure du parpaing, le long du cordeau à tracer et ajuster leur niveau à l’aide d’un marteau et d’un niveau à bulle.
  • À l’aide de la truelle, combler les joints en utilisant les excédents du mortier.
  • Dès la deuxième rangée et pour toutes les autres, la maçonnerie se fait de la même manière mais avec des parpaings standards.

Le haut du mur

  • Mur porteur
    Mur porteur
    Finir la construction du mur comme un mur traditionnel, sans en oublier le ferraillage qui relie le mur au reste de la maison. Le mur porteur peut ensuite servir de surface d’appui pour un plancher des tâches en poutrelles et hourdis et/ou pour supporter le poids des charges supérieures : étage, grenier ou combles en transmettant toutes ces charges aux fondations y compris la sienne et les surcharges d’utilisation telles que les personnes ou le mobilier.
  • Le mur porteur joue un rôle important dans la solidité et l’équilibre de la construction. 

Peut-on construire un mur porteur seul ? 

Il faut savoir que tous les travaux qui sont relatifs aux murs porteurs doivent être faits par des professionnels (entreprises de construction). Car une petite erreur dans la réalisation d’un mur porteur est capable de mettre en danger l’intégralité de la maison. Sans oublier les calculs qui jouent un rôle très important.

Voilà pourquoi il est nécessaire de faire appel à un architecte, qui par la suite fera construire le mur porteur par une entreprise de maçonnerie spécialisée. Vous pourrez également bénéficier de garantie et d’assurance en cas de malfaçon. 

Entretenir un mur porteur 

L’entretien d’un mur porteur n’est pas très différent de celui d’un mur ordinaire. Cela dit, il faut prendre en compte quelques points pour éviter tout dégât à votre habitation : 

  • Un mur porteur ne doit jamais être cassé ou percé : cela peut induire des problématiques liées à la stabilité et la solidité de la structure et risque d’affaiblir la construction.
  • En revanche, il est possible de scier le mur porteur et mettre en place des poutrelles de type IPN, par exemple.

 ATTENTION : cela doit se faire par un professionnel. 

  • Pour éviter le sciage du mur porteur, il est possible de créer une ouverture, pour y mettre une porte, par exemple. Mais cela doit être également fait pas des professionnels. 
  • Si vous remarquez de microfissures dans votre mur porteur, pensez à l’enduire ou optez pour un ravalement de façade, notamment si elle date un peu.
  • Vérifiez l’étanchéité de votre construction, parce qu’une mauvaise étanchéité cause souvent des fissures.
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.