Prix pour poser du carrelage sur du parquet

Avec le temps et l’usure, le parquet finit par se dégrader, ce qui provoque un réel inconfort. L’une des options les plus viables pour venir à bout d’un vieux parquet, c’est le carrelage. Retrouvez dans ces quelques lignes tout ce qu’il faut savoir pour poser du carrelage sur du parquet, les divers travaux à effectuer ainsi que le prix.

Pose de carrelage

Budget récapitulatif

Avant de poser du carrelage sur du parquet, il faut passer par une multitude de travaux, qui induisent divers coûts. Retrouvez ci-dessous le budget récapitulatif pour poser du carrelage sur du parquet.

Désignation

Prix des travaux TTC

Dépose de parquet

20 à 35€/m²

Aplanissement de sol

30 à 50€/m²

Prix du carrelage

25 à 150 /m2 

Prix de pose

25 à 60 € / m2

Joints de jonction pour parer au différentiel de niveau du sol

30 € par mètre linéaire

Plinthes

15 à 60 € par m linéaire à l’achat

8 à 20 € par m linéaire en pose

Rabotage d’une porte

40 à 150 € par porte

Traitement hydrofuge ou contre les moisissures (facultatif)

13 à 15 € / m2

Isolation phonique

20 à 50 € / m2

 

Deux choix s’offrent à vous :

  • retirer le parquet pour ensuite procéder à la pose du carrelage, ce qui implique une dépose donc
  • poser directement le nouveau carrelage sur le parquet

Il est important de noter que l’aplanissement du sol ou la remise à niveau du sol, n’est pas toujours nécessaire quand il s’agit de poser du carrelage sur du parquet. L’artisan qui procèdera à l’opération effectuera le diagnostic et vous communiquera la nécessité ou non d’aplanir le sol.

Prix du carrelage et de la pose

Le prix de la pose de carrelage sera déterminé en fonction du type de pose choisi.

Type de pose du carrelage

Prix au m2 de pose (hors achat du carrelage)

Pose en décalé

Entre 30 et 50€

Pose en diagonale

Entre 30 et 45€

Pose en cabochons

Entre 40 et 60€

Pose droite

Entre 25 et 40€

 

Ci-dessous les prix concernant l’achat des carreaux dans le commerce + le prix de la pose :

Types de carrelage

Prix d’achat dans le commerce

Prix de pose type classique

Marbre

40 à 150€/m²

30 à 60€/m²

Terre cuite

30 à 90€/m²

50 à 70€/m²

Granit

50 à 150€/m²

30 à 70€/m²

Ardoise

25 à 50€/m²

30 à 60€/m²

Faïence

20 à 100€/m²

15 à 30€/m²

Grès cérame

20 à 100€/m²

25 à 50€/m²

Travertin

25 à 50€/m²

30 à 60€/m²

Carreaux de ciment

30 à 100€/m²

25 à 60€/m²

 

Prix des travaux annexes

Comme dit précédemment, la pose de carrelage induit divers travaux annexes et complémentaires. On parlera notamment de jonction, de réparation et bien plus encore suivant votre projet. Voici les détails concernant ces travaux annexes.

La jonction pour parer la différence de hauteur au niveau d’une porte/même pièce

Barre de seuil entre carrelage et parquet
Barre de seuil entre carrelage et parquet

La pose de carrelage sur du parquet créé une réelle différence de hauteur au niveau des portes ou avec les parties sans carrelage. Pour y remédier, il faut procéder à une jonction ; il s’agit d’une opération délicate qui doit impérativement être réalisée par un artisan professionnel compétent et aguerri. Le prix de cette opération est de 30€/m linéaire, avec un tarif horaire de 25 et 40€ de l’heure suivant l’artisan.

Dans certains cas, la jonction ne suffit pas, il faut donc procéder à la découpe du bas de porte pour que le nouveau sol soit parfaitement intégré et que la porte puisse se fermer correctement. Elle peut se faire de deux façons différentes, soit la retirer complètement et procéder à la découpe, soit en effectuant un rabotage. L’opération nécessite le recours à des outils spécifiques.
Cela coûte entre 40 et 150 € par porte en fonction de la difficulté à dégonder la porte, et à effectuer la découpe (simple sur une porte d’intérieur en bois, extrêmement compliqué pour une porte blindée).

Réparation des imperfection du parquet

Il est impossible de poser du carrelage sur une latte cassée. Il faudra ainsi soit la changer soit poser un enduit de finition sur la latte.
Par ailleurs, si le parquet est décollé et bouge, il peut être impératif d’en coller les lattes.
L’opération coûte entre 35 et 200 € par pièce.

Pose de plinthe

Plinthe le long du carrelage
Plinthe le long du carrelage

Pour ajouter un élément esthétique à une pièce, il est possible de faire poser des plinthes. Ces dernières se présentent sous forme de bandeau aux pieds des murs intérieurs ; elles sont aussi un élément de finition. Parquet ou carrelage, elles conviennent toujours.


La plinthe permet de préserver la partie inférieure des murs des diverses tâches et salissures en tout genre. Elles ne sont pas obligatoires mais fortement conseillées, de préférence assorties au sol pour plus d’harmonie et de régularité. Voici le prix de pose des plinthes :

Prix d’achat

Prix de pose

15 et 60€ par mètre linéaire

8 à 20€ le mètre linéaire

Traitement anti moisissure et hydrofuge

Si votre sol est humide, il faudra procéder à un traitement hydrofuge pour le protéger et éviter ainsi de mauvaises surprises à l’avenir. Pour ce qui est du traitement hydrofuge, il sera nécessaire de procéder au séchage du sol et ensuite mettre en place une protection ; le traitement en lui-même se charge du reste.

Un autre cas encore qu’il ne faut pas prendre à la légère : la moisissure. Le traitement de la moisissure se fait avec un produit spécifique et nécessite de faire appel aux services d’un professionnel.

Traitement hydrofuge

Traitement contre les moisissure

À partir de 13€/m²

À partir de 15€/m²

 

Ces deux traitements sont différents et ont chacun leurs spécificités. Certes ils ne sont pas obligatoires, mais il est préférable de les faire dès que les signes avant coureur apparaissent. 

Prix de l’isolation phonique du carrelage

L’isolation sous carrelage est une étape nécessaire, voire indispensable pour profiter d’un carrelage de qualité et d’un bon niveau de confort phonique et thermique. On retrouve principalement deux différents types d’isolation de carrelage :

Création de chape : on distingue trois différents types de chapes, à savoir :

  • La chape en chaux chanvre. Ne nécessite pas d’isolation supplémentaire, le carrelage se pose directement dessus.
  • La chape à argile expansée. Elle se présente sous forme de granulat à intégrer directement au béton lui-même.
  • La chape à la vermiculite. Se marie principalement au béton, ce type de chape est très pratique et hautement résistant au feu.

Le prix en fourniture et pose de chaque, types confondus, se situe aux environs de 55€/m².

Pose d’un isolant : poser un isolant sous le carrelage favorise grandement l’isolation thermique mais aussi acoustique. Il relève parfois d’une prouesse technique car l’isolant ne doit pas être trop épais pour éviter toute surélévation. Les choix les plus appropriés en matière d’isolant sont : le liège expansé ou encore le polystyrène extrudé.

Liège expansé

Prix / m2

5 cm

À partir de 20€

6 cm

À partir de 22€

8 cm

À partir de 30€

10 cm

À partir de 40€

Le prix du polystyrène extrudé est d’environ 11.15€ le m² + 20€/m² de pose.
Il est important de noter que ces techniques sont applicables uniquement sur un sol plat étant donné que les travaux s’effectuent directement sur le sol. 

Comment choisir son carrelage ?

On ne choisit pas son carrelage au hasard, il ne faut pas uniquement se baser sur les questions de goût mais aussi de praticité et de possibilité de réalisation des travaux. Retrouvez ci-dessous nos conseils pour bien choisir son carrelage.

Choisir suivant les normes et la qualité

Il ne faut surtout pas négliger la norme et la qualité du carrelage. Il existe trois principales normes auxquelles il faut se référer quand il s’agit de carreau :

  • Norme PEI
    Norme relative à la zone Europe
  • Norme MOHS
    Norme relative à la résistance face aux rayures. D’ailleurs, la mesure va de 1 à 10 suivant les notations suivantes :
    • 1 à 3 : carrelage rayable
    • 4 à 7 : carrelage peu rayable
    • 8 à 10 : carrelage inrayable
  • Norme UPEC
    U = usure à la marche
    P = poinçonnement ou résistance aux impacts
    E = résistance à l’eau
    C = résistance aux agents chimiques

    C’est la norme française classique quand il s’agit de carreau. Elle est entre autre délivrée par l’AFNOR ainsi que le CSTB, il faut savoir que la norme UPEC ne concerne pas uniquement le carrelage mais bien tous les types de revêtement.
    Lorsque vous choisissez un carrelage, peu importe la matière et autres points qui vous intéressent, pensez toujours à vérifier ces trois principales normes. Non seulement elles sont gages de qualité mais elles vous éviteront aussi de mauvaises surprises seulement quelques mois après la pose du carrelage.

  • Glissance : Qui dit carrelage dit aussi « glissance », pour des questions de sécurité, il est préférable d’opter pour le carrelage le moins glissant. On parlera notamment de classement quand il s’agit de glissance, optez pour du R10 ou du R11 pour une salle de bain ; nous vous déconseillons d’opter pour une référence plus élevée que R11 qui sera trop rugueuse et difficile d’entretien. Si vous voulez installer du carrelage dans une pièce à vivre normale, la référence R9 fera parfaitement l’affaire.

La chaleur du carrelage

Il existe des carrelage qui sont à température ambiante et des carrelages froids. Il vaut mieux privilégier les carrelage à température ambiante qui éviteront d’avoir froid aux pieds, nécessitant d’augmenter la température de la pièce pour le même confort !

La dimension des carreaux

Carrelage en ciment

La tendance de ces dernières années est aux carreaux de grandes tailles. Oui, les grandes dimensions impressionnent et on cet aspect esthétique unique. Bien choisir son carrelage, c’est aussi opter pour la bonne dimension des carreaux. Ci-dessous quelques conseils pratiques pour vous orienter :

  • Pour les grandes pièces : si vous optez pour du carrelage comme revêtement de sol pour votre grande pièce, alors vous pouvez y aller sans hésitation avec les grandes dimensions. On peut ainsi trouver des carreaux de 80 x 80 cm voire même de 120 x 120 cm. Les dimensions conséquentes comme celles-ci sont conseillé uniquement pour les grandes pièces et les grands espaces à vivre.
  • Pour les petites pièces ou les pièces de taille moyenne : ne pas choisir de grandes dimensions quand il s’agit de petites pièces ou encore de pièces de taille moyenne. En effet, il vaut mieux dans ces cas opter pour des carreaux de taille classique, à savoir : entre 30 è 45 cm de côté. Les touts petits carreaux en revanche ne sont plus du tout d’actualité et d’ailleurs peu conseillés en matière d’entretien.

  • Pour revêtir un sol extérieur, les carreaux de forme rectangulaire ou octogone de type tomette donnent toujours un bel aspect authentique et rustique. Tout est question de goût.

Notons que la différence de prix entre les carreaux de grande dimension et les carreaux de petite dimension est significative, elle se présente comme suit :

Prix moyen petits carreaux 30 à 45cm

Prix moyen grands carreaux + de 80x80cm

À partir de 35€ le m²

À partir de 50€ le m²

Le prix de pose des carreaux de grande taille est un peu plus cher, car il nécessite plus de découpes.

Le sens de la pose

Il existe différents sens de pose quand il s’agit de carrelage et en faisant le bon choix, vous pourrez donner une réelle impression de grandeur à la pièce. Ci-dessous les différents sens de pose existant pour le carreau :

  • Pose en diagonale
    La pose en diagonale se rapproche assez de la pose droite, elle se pose cependant dans un axe perpendiculaire qui n’est pas l’axe de circulation de la pièce concernée. C’est la bonne pose si la pièce propose un bon volume d’espace.
  • Pose droite
    C’est la pose de carreau la plus classique et la plus simple à réaliser. Si vous disposez de carreaux de grande dimension, c’est la pose valeur sûre !
  • Pose en damier
    Vous connaissez sûrement le tapis de jeu de dame, eh bien c’est ce que représente la pose en damier. Il s’agit précisément d’une pose droite avec alternance de deux couleurs différentes. 
  • Pose en chevron
    C’est l’une des grandes tendances de ces dernières années en matière de pose de carrelage. Ce n’est pas la plus simple à réaliser mais c’est sans aucun doute l’une des poses les plus harmonieuses et esthétiques.
  • Pose tapis
    Comme l’indique son nom, il s’agit d’une pose imitant un tapis. Le concept reprend tout simplement l’idée d’un tapis de sorte à jouer sur les dimensions ou encore les couleurs des carreaux. La pose tapis se situe généralement dans une entrée ou encore au centre d’une pièce afin qu’elle puisse bien se voir. 
  • Pose en cabochon
    Si vous recherchez de l’originalité sous vos pieds, optez pour la pose en cabochon qui imite très joliment la pose de pierres fines. Il s’agit d’une pose en décalé où le carreau n’est pas découpé, les cabochons en question sont ensuite posés à côté pour former un décalage.

La durée et le bruit des travaux

La durée des travaux est d’environ une journée de travail par pièce de 15 à 25m² pour un artisan.
En ce qui concerne le bruit des travaux, la partie la plus bruyante est la découpe des carreaux, qui génère beaucoup de bruit et de poussière.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.