Réparation de gouttière : prix, loi, comment faire ?

La réparation de gouttière fait partie des travaux nécessaires afin d’assurer une bonne évacuation d’eau. La loi l’exige d’ailleurs dans certains cas, notamment lorsque les eaux s’écoulent en dehors de votre propriété. Quelle que soit l’ampleur des fuites, le recours à un professionnel est recommandé afin de garantir un rendu optimal tant sur le plan fonctionnel qu’esthétique.

1/ Le budget de la réparation d’une gouttière

 

Caractéristiques et avantages

Prix d’achat au mètre linéaire (hors pose)

Prix d’achat et pose inclus par mètre linéaire

Gouttière en PVC

  • Faible coût
  • Léger et facile à mettre en place
  • Plusieurs choix de couleurs

3 à 15 euros

30 à 50 euros

Gouttière en aluminium

  • Résistant aux intempéries et aux corrosions
  • Léger et facile à installer
  • Disponible en plusieurs teintes

12 à 60 euros

50 à 90 euros

Gouttière en zinc

  • Robuste et durable

8 à 25 euros

35 à 150 euros

Gouttière en cuivre

  • Hautement résistant

30 à 60 euros

120 à 170 euros

Gouttière en acier

  • Très solide

10 à 20 euros

45 à 95 euros

Changement de la descente d’eau

     

Réparation partielle d’une gouttière

   

20 à 40 euros

Nettoyage d’une gouttière bouchée

   

15 à 20 euros

2/ Les différents types de fuites et solutions de réparation

Fuite d’une gouttière

Les fuites sont l’un des signes non trompeurs d’une gouttière endommagée. Elles peuvent être grosses ou petites selon la cause des dégâts. 

Vous pouvez identifier ces écoulements anormaux d’eau en vérifiant s’il y a des traces d’humidité sur vos murs ou vos fondations, parfois même des marques de moisissures. Il est d’ailleurs conseillé d’effectuer une vérification annuelle de vos gouttières afin d’optimiser leurs performances.  Cela vous permet également de détecter les engorgements qui empêchent les eaux d’évacuer correctement. 

Selon la grandeur des fuites, voici les différentes causes nécessitant la réparation de gouttière :

  • Des éléments assemblés qui se sont déboités : pour ce type de dommage, l’assemblage des différentes pièces séparées est la solution. C’est généralement simple et vous pouvez d’ailleurs l’effectuer vous-même. Cependant, l’utilisation d’équipements de sécurité adéquats est requise notamment dans le cas de travaux en hauteur. Ce qui n’est pas forcément à la portée des bricoleurs.
  • Des joints défectueux : dans ce cas, vous devez changer les raccords abîmés et les remplacer. C’est une tâche des moins complexes puisqu’il suffit d’enlever les anciens joints et poser les nouveaux. Toutefois, l’intervention d’un professionnel peut être nécessaire lorsque les joints sont plus importants ou lorsqu’ils sont difficiles à atteindre.
  • Des surfaces trouées : le travail consiste à colmater les trous avec du mastic pour gouttière, une intervention que vous pouvez réaliser vous-même si les zones atteintes ne sont pas énormes. Pour cela, vous devez commencer par nettoyer la surface à obturer. Ensuite, vous devez polir délicatement pour une meilleure adhésion. Enfin, il ne vous reste qu’à appliquer la colle et laisser sécher. Bien entendu, cette opération ne doit se faire que par temps sec.
  • D’importants dégâts au niveau des tuyaux : des trous trop grands ou des tubes trop endommagés, il vous faudra songer à remplacer les éléments qui ne sont plus fonctionnels. La réparation de votre gouttière peut prendre plus de temps et les techniques utilisées peuvent être plus ou moins complexes en fonction du matériau de votre dispositif.

3/ La loi 

Gouttière

Le drainage des eaux de gouttière est encadré par l’article 681 du Code Civil.

En effet, cette disposition précise que les eaux pluviales ne doivent s’écouler qu’au sein de votre propriété ou sur la voie publique uniquement. Elles ne doivent, sous aucun prétexte, atterrir chez vos voisins. 

Vous n’aurez certainement pas de mal à appliquer cette règle si vous habitez en milieu du terrain. C’est surtout lorsque vous vivez en limite de propriété que le problème se pose. Pour ce faire, la mise en place d’une gouttière est obligatoire afin d’assurer l’écoulement des eaux de pluie. Il en va de même lorsque la gouttière présente des problèmes d’évacuation pouvant avoir des incidences sur le voisinage(bouchage, fuite…). Il est nécessaire de réparer votre système d’évacuation au plus vite. 

Une autre loi dans le même Code Civil, l’article 641, prévoit la possibilité de récupérer les eaux pluviales. Une solution à la fois pratique et économique vous permettant de bénéficier de nombreux avantages.

4/ FAQ

a/ Que faire si sa gouttière se bouche régulièrement ? 

Lorsque votre gouttière est bouchée, le premier réflexe est de le déboucher et le nettoyer avec des produits spécialement conçus à cet effet. Toutefois, lorsque l’obstruction devient fréquente, vous devez envisager de remplacer votre système en installant des tuyaux plus gros que le vôtre. Il se peut que la taille des conduites n’est pas appropriée au flux d’eaux qui s’écoulent. 

b/ Prise en charge par les assurances en cas de sinistre ?

La réparation de gouttière est prise en charge par les assurances sauf si les fuites d’eau sont dues à la vétusté de votre dispositif de drainage.

En ce qui concerne les responsabilités de travaux pour les biens en location, la réparation de gouttière, notamment le remplacement de matériaux, est généralement à la charge du propriétaire – bailleur. Le locataire a toutefois l’obligation de l’entretenir, de le nettoyer et de le désengorger.

c/ Y a-t-il un risque de fuite sur les fondations ?

L’eau et l’humidité sont les principaux ennemis des fondations en béton. Si les fuites d’eau issues de votre gouttière ne sont pas dirigées loin de vos fondations, l’eau risque de s’infiltrer dans celles-ci et de les déstabiliser.

d/ Ou et comment évacuer l’eau des gouttières qui fuient ?

Outre la réparation de gouttière, la récupération est une autre solution envisageable pour drainer les eaux qui fuient. Cette option est soutenue par l’article 641 du Code Civil qui souligne que le propriétaire a tous les droits de mettre en place un réservoir ou une cuve permettant de récupérer les eaux pluviales. Une disposition sur cette même pratique indique que la récupération des eaux de pluie permet de bénéficier d’un crédit d’impôt de 15% sur les travaux d’amélioration dans une limite de 8000€ pour une personne seule et le double pour un couple.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.