Comment poser un carrelage d’escalier ?

Découvrez comment poser un carrelage d’escalier soi-même ou par un professionnel, comment choisir son carrelage, calculer la quantité de carrelage nécessaire…

Escalier carrelé

Budget récapitulatif

Qu’il s’agisse de rénovation ou de nouvel escalier à concevoir, le carrelage d’escalier induit des travaux et des coûts spécifiques. Retrouvez ci-dessous le budget récapitulatif d’un carrelage d’escalier.

Désignation des travaux + outils divers

Prix par m2

Carrelage d’escalier

10 à 30€

Coût du mortier joint

18 à 25€

Taloche crantée

5€

Niveau à bulle

5€

Règle en aluminium

15€

Truelle

5€

Tarif de pose par un carreleur au mètre linéaire

30 à 60€

Tarif de pose par un carreleur

50 à 100€

Le tarif de pose par un artisan peut être variable (dépose d’un précédent carrelage, aplanissement nécessaire, type d’escalier et découpes nécessaires, taille du chantier…), le comptage au mètre linéaire peut être plus simple et compréhensible pour certains mais le tarif au m² est toujours plus fiable et rassurant.

Choisir son carrelage d’escalier avec la norme UPEC

Lors de l’achat, gardez en tête les points suivants :

  • l’escalier est un espace de passage fréquent ; pensez donc au confort et à la sécurité
  • la résistance des carreaux doit être primordiale
  • attention aux carreaux glissants risquant d’engendrer des chutes.

Afin de bien choisir votre carrelage d’escalier, référez-vous à la norme UPEC qui classifie les carrelages en quatre points :

  1. Résistance des carreaux face aux agents chimiques
  2. Usure
  3. Résistance à l’eau
  4. Poinçonnage du carrelage

Cette norme est délimitée par une échelle allant de 1 à 4 suivant l’ordre croissant. Point pratique, le carrelage d’escalier est floquée par la référence suivante : U2S* P2 E1 C0. 

Les carreaux de grande dimensions induisent bon nombre de découpes étant donné que les escaliers représentent un espace restreint. Il y aura plus de pertes lors de la découpe de carreaux de grande taille.
Au niveau de la couleur, pensez aux couleurs prédominantes environnants l’escalier. Si les couleurs environnantes sont généralement neutres, faites-en de même pour votre carrelage d’escalier. Les carreaux à motif ont un côté vintage et rétro. Retrouvez ci-dessous un tableau récapitulatif des différents types de carrelages pour escalier :

Types de carreaux

Prix au m²

Carreaux imitation bois

25 à 50€

Carreaux de marbre

65 à 120€

Carreaux de béton

60 à 100€

Carreaux en grès cérame

25 à 50€

Carreaux en faïence

50 à 90€

Carreaux en mosaïque

35 à 70€

Conseil : les carreaux au ressenti froid/chaud ?

On a tendance à dire que les carreaux sont plus froids que le parquet. D’un point de vue logique on pourrait se pencher sur une question de matériaux ou encore composants : le bois est une matière typiquement chaude et le carreau typiquement froid de par ces composants.
Il existe de plus en plus de carrelages dont la sensation de froid est quasiment inexistante.

Pourquoi le carreau est-il froid ?

Et si en fait le carreau n’était pas froid ? En fait, le carreau est un meilleur conducteur de chaleur que le bois du parquet. Lorsque vous posez votre pied sur le carreau, c’est la chaleur même de votre corps qui va se répandre dans le carreau et vous donner une sensation de fraicheur. En revanche, le bois du parquet est qualifié de mauvais conducteur de chaleur. Ainsi, la chaleur de votre corps ne va tout simplement pas être reconduite dans le bois qui restera donc chaud.

Le calcul du nombre de carreaux

Le calepinage permet d’évaluer la quantité de carreaux nécessaire pour constituer un escalier. Cette technique permet aussi d’imaginer la pose du carrelage. La schématisation d’un plan sera donc nécessaire afin de mieux visualiser l’emplacement de chaque carreau, sans oublier l’ordre de pose.

  • Le calcul du nombre de carreaux nécessaires
    Ce calcul induit de calculer la surface totale à carreler.
    Entre donc en compte l’aire des marches + contremarche. Notons que l’aire de l’escalier se calcule comme suit, pour un escalier droit : longueur de l’escalier x largeur d’une marche. Pour ce qui est de l’aire des contremarches : hauteur de l’escalier x largeur des contremarches. Une fois que les calculs précédents ont été réalisés, il faudra diviser le résultat par l’aire d’un carreau (il n’est pas nécessaire d’inclure l’espace des joints dans le calcul, qui est marginal en pourcentage, surtout dans le cas de grands carreaux).

    Pensez à prendre une marge d’au moins 15% de carreaux en plus au cas où un incident se produit lors des travaux (carreaux abîmés…) ou pour les bouts de carreaux inutilisables après la coupe.
  • Organisation de la pose du carrelage d’escalier (ou calepinage)
    Il vous faudra dessiner un plan pour une meilleure visualisation de la disposition future des carreaux. Si vous disposez du temps nécessaire, nous vous conseillons d’essayer de disposer rapidement les carreaux directement sur les marches de l’escalier.

    Le calepinage par le professionnel qui posera l’escalier coûte entre 60 et 150 € TTC.

Ordre de pose des carreaux

Carrelage extérieur
Les escaliers extérieurs peuvent être carrelés

Il faut savoir que le carrelage est un revêtement à poser idéalement sur les surfaces en béton parfaitement planes. Ainsi, on ne peut poser du carrelage sur un escalier en bois ; dans le cas où votre escalier est endommagé et que le côté plane est remis en question, un aplanissement sera nécessaire pour le remettre en état et le préparer à la pose de carreaux. Les carreleurs procèdent généralement à la pose de carrelage d’escalier en réalisant une marche sur 2 afin qu’il soit toujours possible d’utiliser les escaliers pendant les travaux. Ci-dessous les trois étapes principales à suivre pour poser le carrelage d’escalier.

  • Démarrer par le haut de l’escalier
    Il est plus simple de travailler les marches au-dessus qu’en-dessous de soi, donc il est préférable de démarrer les travaux par les marches du haut et descendre progressivement.
  • Le nez de marche
    C’est le premier élément qui se pose. Les carreaux du nez de marche se posent donc en partant de l’angle droit tracé au centre de la marche, les carreaux entiers sont placés sur le plat de marche et les coupes vont sur les rives.
  • Le plat de marche
    Vous posez ensuite les carreaux jusqu’à buter la contremarche.
  • La contremarche
    C’est la dernière étape de la pose du carrelage d’escalier. Les coupes sont posées sur les rives des marches ainsi que sur le haut de la contremarche accolées au nez de marche.

Pour le carrelage d’escalier, il existe deux différents types de pose, à savoir : la pose collée et la pose scellée. Retrouvez ci-dessous un tableau récapitulatif représentant les différents types de pose de carreaux par un artisan :

Types de pose

Prix de la pose au m²

Pose scellée

50 à 80€

Pose collée

30 à 60€

Les étapes à suivre pour poser son carrelage d’escalier

Vous êtes résolu à effectuer vous-même la pose de votre carrelage d’escalier ? Voici les différentes étapes à suivre pour les travaux :

  • Mesure de la surface des marches
    On parlera notamment de calepinage, une étape expliquée en profondeur dans les points précédents. Ainsi, la mesure de la surface des marches à carreler se fait comme suit : longueur de l’escalier x largeur d’une marche = surface à carreler.
  • Mesure de la surface des contremarches
    Revoici la formule présentée précédemment : hauteur de l’escalier x largeur d’une marche = surface de contremarche à carreler.
  • Calcul du nombre de carreaux nécessaires
    Calculez la surface d’un carreau en m², à savoir : longueur x largeur d’un carreau. Ensuite, additionnez la surface des marches + celle des contremarches. Procédez à la division de la surface totale à carreler pour savoir le nombre de carreaux nécessaires et prévoyez 15 % de carreaux en plus.
  • Réalisation d’un croquis de l’escalier
    Réalisez un croquis rapide de l’escalier que vous devez carreler. En fonction des outils dont vous disposez, vous pouvez réaliser cela sur une simple feuille ou encore avoir recours à un logiciel de schématisation de plan en 3D. Dessinez une vue à plat de l’escalier en question.
  • Le point de départ de la pose de carrelage
    ll est conseillé de commencer par le haut des escaliers pour ensuite finir par le bas. Sachant que l’escalier sera hors d’usage dans les 24h suivant la pose, il est judicieux d’effectuer la pose des carreaux sur une marche sur deux de sorte à ce que l’escalier demeure fonctionnel. Ainsi, ne posez les carreaux que sur une marche/2, une fois les premiers carreaux parfaitement posés et secs, procédez à la suite et patientez 24 autres heures pour qu’ils sèchent.

Outils nécessaires

En ne faisant pas appel aux services d’un carreleur pour la pose de votre carrelage d’escalier, vous devrez compter en moyenne 10 à 30€ le m² de matériel et d’outils :

  • Mortier joint
  • Taloche crantée
  • Niveau à bulle
  • Règle en aluminium
  • Truelle

Il est impératif que vous disposiez de ces différents outils pour poser correctement votre carrelage d’escalier. Note importante : il faut une distance d’environ 3mm entre les carreaux pour la mise en place des joints.

La dépose d’un ancien carrelage d’escalier

Dans le cas où vous souhaitez rénover votre escalier actuel et remplacer le carrelage, il faudra effectuer une dépose de l’ancien carrelage. 

Le faire soi-même

Dépose d'un carrelage
Dépose d’un carrelage

Suivant les différentes étapes à suivre si vous décidez de le faire vous-même :

  1. S’assurer d’avoir les bons outils (un marteau, une meuleuse avec un disque de diamant, un maillet en caoutchouc et un burin)
  2. Identifier le premier carreau à décoller : il s’agit généralement d’un élément du carrelage qui semble fragile ou bancal
  3. Retirer les joints du premier carreau : une fois que vous avez repéré le premier carreau à décoller, il faut procéder au retrait de ses joints
  4. Tapoter énergiquement sur le premier carreau afin de le fragiliser : vous munir de votre maillet en caoutchouc pour le faire
  5. Décollez ensuite les premiers morceaux du premier carreau
  6. Continuez l’opération en vous attaquant aux carreaux restants, il n’y a pas d’ordre précis à suivre, le plus important est le carreau de départ avant de réaliser les carreaux environnants
  7. Enlevez la colle, munissez-vous du burin pour le faire

Faire appel aux services d’un carreleur professionnel

Il est possible de retirer l’ancien carrelage d’escalier pour ensuite faire appel aux services d’un professionnel pour la pose du nouveau carrelage. Cependant, si vous préférez faire appel aux services d’un professionnel pour l’ensemble des travaux, vous devrez compter entre 60 à 90€ le m².

Repeindre un ancien carrelage

Repeindre son carrelage est une solution intéressante et pratique puisque vous pouvez le faire vous-même. Retrouvez ci-dessous tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Quand et comment repeindre un ancien carrelage ?

L’option de repeindre le carrelage est envisageable lorsque le carrelage actuel présente des traces d’usure légères à modérées. Il est en effet déconseillé de repeindre un carrelage fortement endommagé ou cassé au risque de faire pénétrer la peinture dans le carreau et se retrouver avec un rendu final inesthétique et disgracieux. Dans un cas de carrelage fortement endommagé, le remplacement est la seule solution envisageable.

Ci-dessous les différentes étapes à suivre pour repeindre soi-même son carrelage :

  • Nettoyage intensif des carreaux
    Il s’agit de la première étape et l’une des plus importantes car elle permet entre autre de retirer toute la graisse et autre saleté incrustée afin que la peinture prenne parfaitement et soit bien lisse. Munissez-vous d’un dégraissant tel que de la lessive neutre ou encore du savon noir ; finissez le nettoyage par un bon rinçage à l’eau claire.
  • Nettoyage des joints
    Les joints nécessitent aussi un nettoyage en profondeur avant de peindre le carrelage. Pour se faire, passez un chiffon imbibé d’alcool ou d’acétone sur les joints. Si vos joints sont en silicone, retirez-les car la peinture ne prend pas sur le silicone, les remplacer donc par des joints classiques si possible.
  • Pose de la sous couche
    Avant de procéder à la pose de la sous-couche, posez soigneusement l’adhésif de masquage sur les plinthes et autres zones sensibles pour éviter les bavures ou encore les tâches. Posez ensuite la sous-couche qui permettra un bon accrochage de la peinture. Il faut savoir que la pose de sous-couche est une étape facultative car il existe des peintures de carrelage contenant déjà les composants nécessaires pour que la peinture prenne parfaitement. Lors de la pose de la sous-couche, vous aurez à verser le produit dans le bac à peinture. Munissez-vous ensuite de votre rouleau de peinture. Débutez par les bordures, ensuite les joints sur lesquels vous utiliserez plutôt un pinceau à réchampir.
  • Peinture du carrelage
    Une fois que la sous couche a séché suivant le temps indiqué sur le manuel du produit, vous pouvez procéder à la pose de peinture. Une seule couche de peinture suffit largement en ce qui concerne le carrelage au sol.


Conseils supplémentaires :
instaurez une température entre 15 et 20° dans la pièce où vous repeindrez le carrelage pour favoriser le séchage de la peinture. Une bonne ventilation accélère aussi le séchage. Enfin, chargez modérément votre rouleau ou votre pinceau de sorte à ce que ça ne dégouline pas et ne laisse pas de gros dépôt de peinture.
Il faut attendre une dizaine de jours pour que la peinture sur carrelage au sol soit de nouveau lessivable.

Faire appel aux services d’un professionnel pour repeindre un carrelage

Repeindre du carrelage au sol reste une opération délicate où la minutie est de mise pour des résultats probants. Le meilleur conseil qu’on puisse vous donner c’est de faire appel aux services d’un professionnel. Ce dernier se chargera de l’ensemble de l’opération et le risque de défaut est quasiment neutre. Comptez entre 20 et 25€/m² pour faire repeindre votre carrelage par un professionnel.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.