Enduit isolant : prix, utilisation et conseils

Il existe différentes techniques qui permettent d’isoler ou d’améliorer l’isolation d’une maison. La mise en œuvre d’un enduit isolant en fait partie. De quoi s’agit-il ? Cette méthode d’isolation permet-elle de se substituer aux autres techniques classiques ? Nous répondrons à toutes vos questions. Mais d’abord, sachez que le prix moyen d’un enduit isolant posé par un professionnel varie de 40 à 155 € du m².

Enduit isolant

Prix d’un enduit isolant

Prix de chaque type d’enduit isolant

Vous avez le choix entre plusieurs types d’enduits isolants pour améliorer les performances d’isolation de vos murs. Bien évidemment, le prix dépend de la solution choisie.

Enduit isolant

Caractéristique

Prix, fournitures seulement

Prix, fournitures et pose comprises

Enduit avec des billes de polystyrène

C’est un enduit qui contient des billes de polystyrène. Sa conductivité thermique λ est de 0,033 à 0,042 W/mK.

Léger, il présente un poids de 220 kg/m3 environ.

Appliqué manuellement ou projeté à la machine, il permet d’isoler les murs extérieurs et intérieurs.

L’enduit isolant polystyrène est toutefois peu écologique.

15 à 45 €/sac

40 à 60 €/m²

Enduit chaux-chanvre

C’est enduit à la chaux  hydraulique ou aérienne dans lequel on a ajouté de la paille de chanvre ou chènevotte broyée.

Sa conductivité thermique est de 0,048 W/mK environ. C’est aussi un bon isolant phonique.

Il s’agit d’un matériau écologique qui peut assainir le support grâce à une excellente gestion de l’humidité des parois.

Il convient aux murs traditionnels (brique pleine, pierre, etc.) et contemporains (parpaings, brique monomur, béton cellulaire, etc.).

L’épaisseur de cet enduit est d’environ 4 à 8 cm.

15 à 20 €/sac de 200 L

60 à 110 €/m²

Enduit de torchis

Constitué de terre argileuse, de paille et d’eau, le torchis est à la fois écologique et économique.

C’est un bon isolant avec une densité de 300 à 400 kg/m3 et une conductivité thermique qui oscille entre 0,57 et 0,59 W/m.K. Son épaisseur est de 2 à 8 cm environ.

Il réduit également les bruits.

Il peut s’appliquer sur un support de torchis.

Le torchis laisse le mur respirer tout en le protégeant de la pluie. 

À partir de 1,5 €/m²

45 €/m² en moyenne

Enduit chaux-liège

Comme l’enduit chaux-chanvre, c’est un isolant thermique et phonique

Il s’agit d’un mélange d’enduit à la chaux hydraulique et de granulats de liège.

Il affiche une conductivité thermique de 0,037 à 0,065 W/mK en fonction de son épaisseur généralement de 8 à 10 cm).

Perspirant, il peut être appliqué tant sur des façades anciennes que sur de nouveaux bâtiments.

Il convient à différents supports, dont ceux en briques, en béton, en parpaing, en pierres et en torchis.

L’enduit chaux-liège est respectueux de l’environnement.

3 €/kg

45 à 100 €/m²

Enduit à base d’aérogel de silice

Les granules d’aérogel de silice font partie des isolants les plus performants du marché. 

L’aérogel de silice est un matériau synthétique constitué d’au moins 90 % de gaz ou d’air. C’est un matériau léger dont la densité est de 3 g/L.

Un enduit à l’aérogel présente une conductivité thermique de 0,019 à 0,027 W/mk pour une épaisseur de 6 à 8 cm. Il a également des propriétés d’affaiblissement acoustique.

À base de ciment ou de chaux, il peut être mis en œuvre en neuf ou en rénovation pour une utilisation extérieure ou intérieure

1800 à 2000 €/kg ou environ 6 €/L

60 à 155 €/m²

Coût de la main d’œuvre pour la pose d’un enduit isolant

Pose d'enduit isolant
Pose d’enduit isolant

Il est conseillé de faire appel à un façadier pour la pose d’un enduit isolant. Seul un professionnel dispose des compétences et du savoir-faire pour mener à bien ce type de tâche. Il peut aussi vous conseiller sur la solution à choisir en fonction des performances thermiques à atteindre et du support à recouvrir.

Comptez environ 10 à 25 €/m² la main-d’œuvre pour la pose d’un enduit isolant. Ce tarif ne comprend ni les matériaux, ni les frais de déplacement, ni la location d’un échafaudage. Il dépend de plusieurs paramètres, dont les travaux à réaliser par le façadier.

Une pose en rénovation coûte plus cher. En effet, l’artisan doit notamment réparer les défauts du support avant de passer à l’application de l’enduit isolant. La mise en œuvre d’un enduit isolant traditionnel est également plus chronophage, ce qui se traduit par un coût de la main-d’œuvre plus élevé.

Prix d’un enduit isolant, fournitures seules

Vous pouvez vous passer des services d’un façadier pour l’application d’un enduit isolant si :

  • vous êtes un bricoleur aguerri : bien choisir les matériaux, les préparer et les poser sur vos murs selon les règles de l’art ne s’improvisent pas ;
  • vous disposez des outils requis pour la bonne réalisation des tâches : dans le cas contraire, cous devez les emprunter à vos proches, les acheter ou les louer ;
  • vous avez du temps pour accomplir le travail jusqu’au bout : vous devez vous occuper de l’achat, de la fabrication et de la pose de l’enduit isolant.

Vous avez la possibilité d’opter pour un enduit isolant traditionnel ou pour un enduit prêt à gâcher. Dans le premier cas, l’achat des granulés isolants est aussi à votre charge.

Éléments

Caractéristiques

Prix hors pose

Enduit de ciment

À choisir pour imperméabiliser un support en parpaings ou en béton. 

Il convient surtout à un mur intérieur. Si vous le posez sur votre façade, recouvrez-le d’un traitement hydrofuge.

10 à 30 €/m²

Enduit à la chaux

Cet enduit laisse mieux le mur respirer que l’enduit de ciment.

Il peut être mis en œuvre en intérieur et en extérieur, sur un support minéral neuf ou ancien.

10 à 40 €/m²

Enduit en argile

Cet enduit écologique peut aussi être utilisé comme enduit isolant.

Il est surtout adapté aux bâtis anciens et aux supports rugueux.

Il améliore le confort thermique et acoustique, est perspirant et régule l’humidité dans le logement.

10 à 20 €/m²

Enduit isolant prêt à l’emploi

Avec ce type d’enduit, vous n’aurez plus à réaliser des dosages et des malaxages. Le gain de temps est donc un de ses atouts.

Ce produit est à appliquer sur une ou deux couches, en fonction du support.

Avant de choisir un produit, n’oubliez pas de vérifier les supports admis.

À partir de 30 €/sac de 15 kg

Torchis

C’est un mélange d’argile, de paille, d’eau, de sable et de chaux.

Il est possible d’acheter de la terre argileuse ou de s’en procurer chez des particuliers, voire dans son jardin.

3 à 10 €/m²

Chènevotte

Pour réaliser un enduit chaux-chanvre.

Il faut environ 1 m3 de chanvre pour fabriquer jusqu’à 950 litres d’enduit.

15 à 20 €/sac de 200 L

Liège

Entre dans la composition d’un enduit chaux-liège.

Le liège est plus difficile à trouver que le chanvre.

Pour faire un enduit chaux-liège, il faut 1 volume de chaux pour ½ volume de sable et 1 à 2 volumes de granulats de liège.

Environ 3 €/kg

Billes de polystyrène

Pour fabriquer un enduit isolant avec des billes de polystyrène.

Optez pour des billes de polystyrène spécial enduit.

15 à 45 €/sac de 200 L

Facteurs de prix d’un enduit isolant

Le prix d’un enduit isolant est susceptible de varier en fonction de plusieurs facteurs. Il faut ainsi considérer :

  • la surface à recouvrir : pour corriger les ponts thermiques d’une petite surface, vous avez la possibilité d’opter pour un enduit isolant prêt à l’emploi. Il coûte plus cher à l’achat, mais le tarif pour sa mise en œuvre est plus intéressant. Sachez également qu’une surface à enduire importante nécessite une grande quantité de matériaux ;
  • le produit choisi : le prix d’un enduit isolant à base d’aérogel de silice est plus élevé par rapport à celui des autres enduits isolants ;
  • le travail de préparation : un support ancien ou abîmé nécessite plus de travaux de préparation. Il faut notamment corriger les éventuels problèmes d’infiltration d’eau, déposer l’ancien revêtement, reboucher les fissures et les trous, etc. ;
  • la finition : certaines finitions sont plus difficiles à réaliser. Cela se répercute sur le coût de la main-d’œuvre ;
  • le façadier choisi : la notoriété et l’expérience de l’artisan peuvent avoir un impact sur le prix de ses prestations ;
  • la localisation du chantier : le coût de la main-d’œuvre et des matériaux est plus élevé dans les grandes villes et dans les zones très isolées.

Qu’est-ce qu’un enduit isolant ?

Enduit mince isolant
Enduit mince isolant

Un enduit isolant est un revêtement composé principalement d’un ou de plusieurs liants, de charge et de matériaux isolants généralement sous forme de granulés. Son rôle est d’améliorer le confort thermique d’un logement et l’esthétique de la façade.

L’enduit isolant ne peut se substituer à une technique classique d’isolation par l’extérieur ou par l’intérieur. À lui tout seul, il ne peut isoler convenablement un logement. Ce type d’enduit sert surtout à renforcer une isolation thermique existante.

Un enduit isolant peut être naturel ou synthétique :

  • naturel : enduit chaux-liège, chaux-chanvre, de torchis ;
  • synthétique : enduit avec des billes de polystyrène, à base d’aérogel de silice.

On l’utilise surtout en rénovation sur des murs extérieurs. En neuf, il sert d’isolation secondaire pour atteindre les performances thermiques imposées par la RE 2020.

Avantages et inconvénients d’un enduit isolant

Atouts de l’enduit isolant

Peu de particuliers choisissent l’enduit isolant. Or, ce type de revêtement :

  • rend l’isolation du logement plus performante : vous pouvez l’utiliser pour réduire, voire supprimer les ponts thermiques des murs en fonction de l’isolation existante ;
  • rend la façade plus esthétique : ce revêtement ne dénature pas l’aspect de la façade, ce qui n’est pas le cas avec un bardage, par exemple. Par ailleurs, il donne un coup de jeune aux murs extérieurs s’il est posé en rénovation ;
  • améliore la qualité de vie : certains matériaux comme l’argile et la chaux régulent l’humidité à l’intérieur du logement. Cela empêche le développement des moisissures et l’apparition des problèmes de santé y afférents ;
  • préserve les supports : si vous optez pour des enduits isolants perspirants, vos murs pourront mieux respirer. En outre, ce revêtement protège la façade des intempéries.

Inconvénients de l’enduit isolant

L’enduit isolant a aussi ses limites :

  • il ne s’agit pas d’une solution d’isolation thermique à part entière : ce type de revêtement ne fait que corriger les performances d’isolation thermique d’un logement et doit être combiné à d’autres techniques ;
  • son coût est plus élevé que celui des autres enduits de façade : un enduit isolant est généralement posé sur un enduit classique, lui-même pouvant être appliqué sur une isolation principale ;
  • il n’est pas automatiquement proposé les artisans : il faut suivre des stages pour maîtriser sa pose.

Mise en œuvre d’un enduit isolant

Avant de commencer les travaux, assurez-vous que le support peut supporter le poids de l’enduit. Il faut également choisir un produit adapté au type de matériau à recouvrir.

Voici les principales étapes pour l’application d’un enduit isolant :

  • préparation du support : les tâches à réaliser dépendent de l’état du support. Sur un mur ancien, il faut notamment ôter l’ancien revêtement, combler les trous et les fissures et nettoyer la surface du mur ;
  • pose du gobetis : cette couche d’accrochage est généralement réalisée avec un enduit traditionnel. Son rôle est de faciliter l’accrochage de l’enduit d’isolation au mur ;
  • pose de l’enduit isolant : cette couche peut être appliquée à la main ou à la machine. Son épaisseur est de 2 à 10 cm en fonction du produit choisi. Un coffrage peut être mis en place pour s’assurer de la régularité de la couche d’enduit. Le séchage dure au moins une semaine ;
  • application de la couche de finition : cette dernière couche d’enduit assure l’esthétique de la façade.

Confiez la pose de votre enduit isolant à un professionnel. Demandez dès maintenant des devis gratuits par le biais de notre site.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.