Isolation acoustique ou phonique du sol : prix, principe et solutions

Vous ne souhaitez pas être dérangé par les bruits venant de l’étage du dessous ? Vous voulez préserver vos voisins des bruits que vous et vos enfants faites ? L’isolation acoustique ou phonique du sol vous garantit la tranquillité. Mais quelle technique devez-vous utiliser ? Quel budget faut-il pour réaliser une isolation phonique ou acoustique du sol ?

Budget récapitulatif

Différentes techniques vous permettent d’isoler votre sol contre les bruits. Le prix d’une isolation acoustique ou phonique du sol dépend avant tout de la technique utilisée.

Les techniques pour isoler votre sol contre les bruits

Types

Caractéristiques

Éléments

Prix hors pose

Prix de pose

Isolant sous carrelage collé ou parquet stratifié

  • Solution très prisée en rénovation, car elle peut être mise en œuvre sur un plancher chauffant ou un sol existant ;
  • Réduit surtout les bruits d’impact ;
  • Consiste à désolidariser le support et le revêtement en insérant un matériau résilient entre ces deux éléments ;
  • Un joint mousse périphérique est également appliqué autour de la pièce afin d’éviter que les plinthes n’entrent en contact avec le revêtement du sol ;
  • Le matériau isolant peut être naturel ou synthétique. Vous pouvez aussi utiliser des sous-couches isolantes qui se présentent sous forme de plaques ou de rouleaux. Elles sont vendues en kit avec la colle spécifique, le mortier de jointoiement, le mortier colle pour carrelage, le joint mousse périphérique, etc. ;
  • Plus le matériau isolant est épais et élastique, plus il est performant.

Carrelage

20 à 200 €/m²

35 à 60 €/m²

Parquet

10 à 150 €/m²

30 à 50 €/m²

Sous-couche isolante

7 à 15 €/m²

Isolant

5 à 50 €/m²

15 à 50 €/m²

Isolant sous carrelage scellé ou chape flottante

  • Méthode la plus performante pour l’isolation acoustique ou phonique du sol ;
  • Application du principe masse-ressort-masse ;
  • Technique plus courante en neuf. En effet, les couches de ciment, d’isolant et de chape génèrent un surpoids qui ne peut pas toujours être supporté par le plancher existant ;
  • L’isolant est posé sur le support, puis est couvert d’une chape flottante et d’un revêtement (carrelage ou parquet) ;
  • La chape a une épaisseur de 5 ou de 6 cm en fonction de l’isolant choisi (de classe SC1 ou SC2) ;
  • Il est nécessaire de désolidariser les murs et la chape. Pour ce faire, il est possible de relever de quelques centimètres, sur les parois des murs, les isolants de moins de 5 mm d’épaisseur. 
  • Des bandeaux périphériques de désolidarisation sont également disponibles dans le commerce pour supprimer les ponts phoniques entre les parois verticales et le sol si vous optez pour des isolants plus épais.

Carrelage

20 à 200 €/m²

50 à 80 €/m²

Chape flottante

5 à 15 €/m²

5 à 15 €/m²

Sous-couche isolante

7 à 15 €/m²

Isolant

5 à 50 €/m²

15 à 50 €/m²

Pose d’un revêtement souple

  • À  choisir si vous ne souhaitez pas rehausser la hauteur du sol en rénovation ;
  • La moins chère des méthodes d’isolation acoustique du sol, mais également la moins efficace ;
  • Agit sur les bruits d’impact ;
  • Consiste à couvrir le sol d’un revêtement souple ;
  • La réduction sonore dépasse rarement 30 dB.

Tapis ou moquette classique

5 à 80 €/m²

Moquette acoustique

10 à plus de 150 €/m²

Sol en PVC

2 à 55 €/m²

25 à 60 €/m²

Isolation phonique du plafond

  • À envisager si l’isolation phonique du sol n’est pas possible ou pour compléter l’isolation du sol ;
  • 3 méthodes : plafond suspendu, faux plafond tendu, sous-plafond collé.

Faux plafond suspendu

10 à 56 €/m²

15 à 35 €/m²

Faux plafond tendu

30 à 120 €/m²

25 à 50 €/m²

Sous-plafond collé

10 à 30 €/m²

10 à 15 €/m²

 

Le matériau isolant pour un projet d’isolation acoustique du sol

Pour isoler votre sol contre les bruits, vous avez le choix entre différents matériaux :

  • les isolants synthétiques qui sont moins onéreux, mais qui sont moins performants pour traiter les nuisances sonores ;
  • les isolants biosourcés qui possèdent généralement une bonne isolation acoustique ;
  • les isolants minéraux qui sont les plus prisés en matière d’isolation acoustique. Ils sont également plus performants que les isolants synthétiques.

Type d’isolant

Matériau

Caractéristiques

Performance phonique

Prix hors pose

Prix de pose

Isolants synthétiques

Polystyrène extrudé ou expansé

  • matériau léger fabriqué à partir du pétrole ;
  • résiste au froid et à l’humidité, mais pas au feu ni aux rongeurs ;
  • produit des fumées nocives en cas d’incendie.

Médiocre

5 à 20 €/m²

25 à 80 €/m²

Polyuréthane

  • matériau léger résistant aux vapeurs d’eau et à l’humidité ;
  • toxique en cas de forte chaleur ou d’incendie ;
  • durabilité moyenne de 10 ans environ ;
  • n’est pas recyclable.

Moyenne

20 à 25 €/m²

10 à 20 €/m²

Mousse phénolique

  • légère et prend difficilement feu ;
  • ses alvéoles d’air la rendent très performante en matière d’isolation phonique ;
  • nécessite la pose d’un pare-vapeur

Très bonne

20 à 50 €/m²

20 à 30 €/m²

Isolants biosourcés

Liège

  • résiste à l’humidité, aux insectes, aux rongeurs, aux grandes variations de température et au temps, mais affiche peu de résistance au feu ;
  • se présente sous forme de rouleaux, de panneaux ou de granulés (pour combler les solives du plancher)

Très bonne

20 à 25 €/m²

30 à 45 €/m²

Fibre de bois

  • commercialisée sous forme de panneaux rigides ou semi-rigides ;
  • recyclable ;
  • isole contre tous les types de bruits ;
  • résiste aux champignons et aux nuisibles.

Très bonne

15 à 25 €/m²

20 à 30 €/m²

Laine de coton

  • légère ;
  • résiste à l’humidité, aux moisissures, aux champignons et aux insectes ;
  • présente une bonne longévité ;
  • traitée pour être ininflammable.

Bonne

12 à 25 €/m²

15 à 20 €/m²

Laine de chanvre

  • résiste aux parasites et aux moisissures ;
  • recyclable ;
  • durable ;
  • disponible en différents formats (vrac, panneaux et rouleaux).

Bonne

15 à 30 €/m²

25 à 35 €/m²

Isolants minéraux

Laine de verre

  • fait partie des matériaux isolants les plus utilisés ;
  • vendue surtout en rouleaux et en panneaux ;
  • présente une bonne durabilité ;
  • résiste au feu et aux rongeurs.

Très bonne

3 à 10 €/m²

15 à 20 €/m²

Laine de roche

  • incombustible, perméable à la vapeur, résistante aux nuisibles et aux rongeurs ;
  • présente une longue durée de vie ;
  • isole mieux contre les bruits comparée à la laine de verre.

Très bonne

5 à 10 €/m²

15 à 25€/m²

Vermiculite

  • efficace contre tous les types de bruits ;
  • inaltérable dans le temps et légère ;
  • imputrescible, elle résiste aussi aux nuisibles ;
  • isolant expansé vendu en panneaux ou en vrac ;

Très bonne

10 à 50 €/m²

30 à 50 €/m²

Perlite

  • légère ;
  • résistante aux insectes, aux bactéries, au feu et aux rongeurs, mais pas à l’eau ;
  • disponible en vrac et en panneaux.

Bonne

30 à 40€/m²

40 à plus de 50 €/m²

Diagnostic acoustique avant les travaux d’isolation phonique du sol

Avant de vous lancer dans votre projet, appelez un professionnel qui va réaliser un diagnostic acoustique de la pièce à isoler. Une telle étude est essentielle pour mieux connaître l’origine des nuisances sonores et leur type ainsi que les solutions les plus appropriées.
Il n’est pas rare de se tromper de la source des bruits et qu’ils proviennent d’une pièce voisine et non de la pièce au-dessous ou en-dessous.

Pour son intervention, l’acousticien vous demandera 100 à 200 €, et même jusqu’à 2000 € pour un diagnostic très approfondi d’une grande surface.

Les facteurs de prix d’une isolation acoustique ou phonique du sol

En moyenne, une isolation phonique du sol coûte entre 30 et 60 €/m². Ce prix comprend l’isolant et la main d’œuvre. Vous devez donc ajouter dans votre calcul le coût d’autres éléments comme la dépose de l’ancien revêtement et le prix du nouveau sol.

Au final, le budget à préparer dépend de plusieurs facteurs, dont :

  • la surface à isoler ;
  • le type de sol ;
  • la technique utilisée ;
  • l’isolant choisi ;
  • les travaux à réaliser et leur difficulté ;
  • l’artisan contacté.

Nous vous conseillons de demander et de comparer des devis de divers artisans exerçant près de chez vous pour mieux prépare votre projet.

Quels bruits pouvez-vous isoler par le sol ?

Que vous habitiez dans une maison à plusieurs niveaux ou dans un appartement, l’isolation acoustique ou phonique du sol vous conférera un meilleur confort. Ces types de travaux permettent d’éliminer trois sortes de bruits :

  • bruits aériens : ils peuvent venir de l’intérieur ou de l’extérieur. Ce sont les nuisances sonores provoquées surtout par les conversations, la musique et la télévision. Ils se propagent dans l’air et font vibrer les parois ;
  • bruits de chocs : leurs sources sont les personnes qui marchent, les meubles qu’on déplace, les objets qui tombent, etc. Les chocs entraînent la vibration des planchers, des plafonds et des murs ;
  • bruits d’équipements : ce sont les bruits de la ventilation, de la robinetterie et d’autres appareils en marche pouvant se transmettre par l’air ou sous forme de bruits de choc.

Avantages de l’isolation phonique ou acoustique du sol

Les avantages de l’isolation phonique du sol sont nombreux. De tels travaux :

  • agissent sur votre bien-être : l’isolation acoustique du sol vous permet de faire du bruit sans déranger vos voisins et vous isolent contre les nuisances sonores venant de l’étage du dessous. Vous avez également la possibilité de choisir un isolant qui améliore à la fois le confort thermique et phonique dans votre logement ;
  • vous donnent l’occasion de renouveler le revêtement de votre sol : en rénovation, vous pouvez déposer le carrelage ou le parquet existant puis mettre en place le matériau isolant et un nouveau revêtement ;
  • constituent une opportunité pour installer un plancher chauffant : certains isolants sont compatibles avec un chauffage au sol ;
  • peuvent être réalisés en neuf ou en rénovation : vous pouvez isoler le sol d’une maison ou d’un appartement contre les bruits que le bâtiment soit ancien ou neuf.

Inconvénients de l’isolation phonique par le sol

Mais l’isolation acoustique du sol comporte également des inconvénients :

  • prix élevé : outre le coût de l’isolant, vous devez également prendre en charge celui d’autres éléments comme le prix du nouveau revêtement, le coût de la mise à niveau des plinthes et des portes, etc. ;
  • travaux pouvant être complexes : les tâches à effectuer dépendent du projet. En rénovation, les travaux peuvent nécessiter la dépose de l’ancien revêtement, la mise en place de la solution choisie ainsi que la pose du nouveau sol. L’intervention d’un professionnel est plus que recommandée pour une isolation phonique réussie.
  • Nécessité de démonter puis remonter ou remplacer le sol actuel s’il ne peut être remonté.

Isolation acoustique du sol : réglementation

La Nouvelle Réglementation Acoustique impose des règles applicables :

  • aux habitations construites après le 1er janvier 1996 ;
  • aux bâtiments anciens sur lesquels sont réalisés des travaux d’addition ou de surélévation de logements.

Selon la NRA, la réduction minimum des niveaux de bruits sont de :

Type de bruit

Niveau maximum

Bruits aériens extérieurs

30 dB ou 45 dB pour les lieux situés dans des zones bruyantes

Bruits aériens intérieurs

53,55 à 58 dB

Bruits d’impact

58 dB

 

Mettre en œuvre l’isolation acoustique ou phonique du sol

Parmi les techniques d’isolation acoustique du sol, l’isolation phonique sous chape donne les meilleurs résultats. Elle peut être mise en œuvre en neuf ou en rénovation. Voici les étapes à suivre pour une isolation acoustique du sol sous chape flottante :

  • préparation du support : le support doit être propre, plat et lisse. Réalisez un ragréage si cela est nécessaire ;
  • pose des bandes périphériques de désolidarisation sur le bas des murs ;
  • pose de l’isolant : les plaques d’isolant doivent couvrir toute la surface du sol, sans aucun chevauchement entre les matériaux ;
  • mise en place du plancher chauffant si cela est souhaité ;
  • préparation et coulage de la chape ;
  • réalisation des finitions et pose du revêtement final.

Les travaux doivent être corrects et précis. Il faut notamment éviter les contacts entre le support et la chape et entre le revêtement et les murs.

Faites appel à un professionnel pour réussir les travaux d’isolation acoustique ou phonique de votre sol. Demandez des devis d’artisans par le biais de notre site. Comparez les devis afin de bénéficier des meilleurs tarifs.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.