Mur en brique rouge : prix, construction, conseils, avantages

Ce matériau est très populaire dans certaines régions comme le Nord de la France. Durant l’ère industrielle, il a été utilisé pour construire les maisons des ouvriers. Dans cet article, on parle de la brique rouge dont le charme continue à séduire de nombreux particuliers. Comptez environ 60 à 110 € du m², fournitures et pose comprises, pour construire un mur en brique rouge. Mais avant de vous lancer, informez-vous d’abord sur les caractéristiques et les atouts de ce matériau.

Mur en brique rouge

Prix d’un mur en brique rouge

Prix d’un mur en brique rouge, fournitures et pose

Il faut préparer un budget d’environ 60 à 110 € du m² pour confier la construction d’un mur en brique rouge à un maçon.

Types de briques rouges

Caractéristiques

Prix, matériaux et pose

Brique plâtrière

À structure alvéolaire, ce type de brique sert à monter des cloisons de doublage ou de distribution. Il n’est donc pas adapté à la construction d’un mur porteur.

Un mur en briques plâtrières est un bon isolant thermique.

Les dimensions standard d’une brique plâtrière sont :

  • hauteur : 20 cm ;
  • largeur : 40 cm ;
  • épaisseur : 4 à 10 cm.

Les briques sont maçonnées avec un mortier de chaux, de ciment, de plâtre ou bâtard. Le mur est généralement recouvert d’enduit.

60 à 90 €/m²

Brique pleine

La brique pleine est la « vraie » brique rouge. Elle est surtout destinée à la construction des murs porteurs ou extérieurs. Mais elle convient également à la réalisation des cloisons.

Du fait de sa densité, un mur en brique pleine suffisamment épais ne requiert pas d’isolation supplémentaire.

Les dimensions moyennes de ce type de brique sont 

  • hauteur : 50 à 54 mm ;
  • largeur : 105 mm ;
  • longueur : 220 mm.

70 à 100 €/m²

Brique de parement

Comme son nom l’indique, la brique de parement sert à décorer une cloison ou un mur.

Elle est moulée pour former un mur à l’aspect traditionnel ou pressée ou étirée pour obtenir un mur plus contemporain.

La brique de parement peut aussi provenir de briques pleines de récupération.

Pour le montage, vous avez le choix entre des briquettes prêtes à coller et des parements à coller avec du mortier.

65 à 110 €/m²

Brique creuse

Ce type de brique a supplanté la brique rouge pleine.

La brique rouge creuse possède des perforations horizontales ou verticales.

Elle permet de réaliser des murs porteurs ou non porteurs, intérieurs ou extérieurs.

Avec une épaisseur moyenne de 20 à 30 cm, elle est plus légère et isolante que la brique pleine. Un mur recouvert d’enduit sur les deux faces améliore l’isolation phonique.

L’autre atout de ce type de brique, c’est qu’il requiert moins de joints pour le montage du mur.

60 à 85 €/m²

Main-d’œuvre pour le montage d’un mur en brique rouge

Mur en brique rouge
Mur en brique rouge

Le fait de faire appel à un maçon garantit une parfaite mise en œuvre de votre mur en brique rouge. Avec ses équipements et ses compétences, l’artisan érige l’ouvrage dans les règles de l’art et sans perte de temps. Vous aurez ainsi un mur droit et solide et bénéficierez d’une assurance qui couvre les éventuels défauts de fabrication.

Le tarif d’un maçon pour la pose d’un mur en brique rouge oscille entre 50 et 70 € du m². Mais le coût de la main-d’œuvre dépend surtout des tâches à réaliser et de leur complexité. Il faut également compter les frais de déplacement, généralement facturés en sus.

Prix d’un mur en brique rouge, fournitures seules

Les fournitures comprennent les briques et le mortier. Voici les prix indicatifs constatés sur le marché.

Fournitures

Prix

Brique rouge plâtrière

30 à 60 €/m²

Brique pleine

60 à 85 €/m²

Brique de parement

30 à 100 €/m²

Brique creuse

40 à 60 €/m²

Mortier bâtard

7 à 20 €/sac de 25 kg

Mortier de chaux

9 à 30 €/sac de 25 kg

Mortier joint mince

25 à 65 €/sac de 25 kg

Mortier de ciment

À partir de 6 €/sac de 25 kg

Autres frais à prévoir pour la pose d’un mur en brique rouge

Outre les briques et le mortier, il existe d’autres frais à prendre en compte dans votre budget.

Postes de dépense

Caractéristiques

Prix, fournitures et pose

Enduit

Un mur en brique rouge est esthétique. Vous pouvez toutefois le recouvrir d’enduit afin d’améliorer son étanchéité ou de le personnaliser selon le décor que vous souhaitez créer.

Libre à vous de teinter l’enduit et de réaliser la finition de votre choix (finition grattée, talochée, etc.).

Préférez l’enduit au plâtre ou à la chaux pour votre mur en brique rouge. 

40 à 80 €/m²

Peinture

Si l’enduit n’a pas été teinté, vous pouvez le peindre.

N’oubliez pas de consulter le Plan local d’urbanisme auprès de votre mairie avant de choisir la couleur de la peinture.

15 à 40 €/m²

Isolation

Un mur en brique rouge pleine n’a pas une bonne capacité d’isolation.

En fonction des contraintes qui se présentent, vous avez le choix entre :

  • le remplissage d’une maçonnerie à double paroi d’un isolant en vrac ;
  • l’isolation par l’intérieur en posant un isolant entre des rails métalliques ;
  • l’isolation par l’extérieur en recouvrant la façade d’un revêtement isolant.

Optez pour un matériau isolant qui laisse votre mur en brique rouge respirer.

Isolation par l’intérieur : à partir de 30 €/m²

Isolation par l’extérieur : à partir de 110 €/m²

Échafaudage

L’utilisation d’un échafaudage facilite les travaux en hauteur et rend leur réalisation plus rapide.

Le prix de location dépend surtout du type et de la hauteur de l’échafaudage.

50 à 200 €/jour

Facteurs de prix d’un mur en brique rouge

Le prix d’un mur en brique rouge est susceptible de changer en fonction :

  • de la taille et de l’épaisseur du mur : un grand mur requiert plus de briques et de mortier ;
  • du type de mur à construire : il est plus facile de monter un simple muret qu’un mur porteur ;
  • du type de brique choisi : la brique rouge creuse coûte moins cher que la brique pleine ;
  • du maçon contacté : l’artisan définit son tarif en fonction de son expérience et des tâches à effectuer ;
  • de la localisation du chantier : le coût des matériaux et de la main-d’œuvre est plus élevé dans les grandes villes.

Demandez plusieurs devis et comparez-les. Vous aurez ainsi une meilleure estimation du budget à préparer pour la construction de votre mur en brique rouge.

Tout savoir sur la brique rouge

Autrement connue sous l’appellation « brique pleine », la brique rouge est un élément de construction en terre cuite. Elle est composée à 90 % d’argile rouge et à 10 % d’argile verte. Elle se caractérise par sa couleur qui peut varier en fonction de la région et des minéraux présents dans l’argile utilisée. Ainsi, la teinte de ce type de brique peut tirer vers l’orangé, le brun ou l’ocre.

Fabrication de la brique rouge

La brique rouge est un matériau naturel qui ne contient ni liant ni solvant. Sa fabrication passe par plusieurs étapes :

  • l’argile rouge et l’argile verte sont mélangées et broyées ;
  • les terres sont humidifiées, puis malaxées ;
  • la pâte obtenue est moulée à la main ou extrudée au travers de filières ;
  • dans le cas d’une fabrication industrielle, les briques sont coupées après extrusion ;
  • les briques sont mises à sécher pendant un certain nombre de jours (deux jours en moyenne) dans des tunnels ou dans des chambres pour une fabrication dans les briqueteries. Les briques faites à la main sèchent à l’air libre ;
  • après le séchage vient la cuisson des briques à une température de 1000 à 1200 °C ;
  • les bords des briques sont éventuellement rectifiés pour rendre le montage des murs plus aisé.

Types de briques rouges

La brique pleine n’est plus le seul type de brique rouge. Il y a aujourd’hui sur le marché :

Brique rouge pleine
Brique rouge pleine
  • des briques pleines : denses et solides, elles conviennent à la construction de murs qui sont soumis à de lourdes charges ou à des contraintes mécaniques élevées. Vous pouvez les utiliser pour créer des fondations ou pour ériger des murs porteurs ou non porteurs, des cloisons, des murs extérieurs, des clôtures et des murs de garage. Certains particuliers s’en servent également comme briques de parement ;
  • des briques plâtrières : ce sont des briques rouges creuses destinées à la création de murs de refend et de cloisons. Ces derniers sont assez solides pour pouvoir supporter des meubles en applique. Leur montage se fait généralement en quiconque. Si la longueur des cloisons est importante, il faut utiliser des raidisseurs. Une fois les murs montés, ils sont recouverts d’un enduit de finition ou de plaques de plâtre ;
  • des briques de parement : elles permettent de décorer des façades ou des murs intérieurs. Elles se présentent sous forme de briquettes ou de plaquettes prêtes à coller ou à coller avec du mortier.

Critères de choix des briques rouges

Pour bien choisir votre brique rouge, considérez les points suivants :

  • le type de brique : les briques pleines sont résistantes à la compression, mais les briques creuses sont plus faciles et rapides à poser tout en étant plus isolantes ;
  • le mur à monter : optez pour des briques pleines pour réaliser un mur destiné à supporter de lourdes charges ou à subir régulièrement des chocs ;
  • les dimensions et la densité de la brique : ces critères ont un impact sur la fiabilité et la rapidité de montage du mur ;
  • l’apparence : choisissez des briques avec le moins de défauts possible ;
  • les caractéristiques techniques et les performances de la brique : informez-vous sur la résistance, la capacité d’isolation et le poids au m² du matériau.

Avantages du mur en brique rouge

Le mur en brique rouge présente plusieurs atouts. En voici quelques-uns :

  • perméabilité à la vapeur : grâce à cette propriété, un mur en brique rouge permet de réguler l’humidité à l’intérieur d’une pièce et de bénéficier d’un air sain ;
  • résistance au feu : le mur en brique rouge résiste à une exposition directe au feu pendant plus de deux heures ;
  • isolation acoustique : la brique rouge, surtout si elle est alvéolaire, affiche de bonnes performances acoustiques. Vous pouvez donc choisir un mur conçu avec ce matériau pour insonoriser un bâtiment ;
  • respect de l’environnement : la brique rouge est réalisée à base de matériaux naturels. Elle est aussi recyclable en fin de vie. Grâce à son inertie thermique, elle permet de réduire les dépenses de chauffage. Mais pour bénéficier d’une meilleure isolation, construisez un mur épais en brique pleine ou optez pour des briques creuses ;
  • durabilité : un ouvrage en brique rouge peut durer jusqu’à 100 ans ;
  • confort de vie : un mur en brique rouge n’émet pas de composés organiques volatiles et ne favorise pas la formation d’agents allergènes comme les moisissures ;
  • esthétique : un mur en brique rouge se caractérise par son charme et le style industriel qu’il produit. Mariez la brique rouge avec des matériaux naturels comme le cuir et le bois pour créer une ambiance chaleureuse.

Inconvénients du mur en brique rouge

Avant d’opter pour un mur en brique rouge, informez-vous sur ses inconvénients :

  • porosité : la brique rouge ne doit pas être exposée régulièrement à une forte humidité ;
  • coût plus élevé par rapport à un mur en parpaing : le prix d’un mur en parpaing est en moyenne de 40 à 100 € du m² contre 60 à 110 €/m² pour un mur en brique rouge.

Monter un mur en brique rouge

Voici les étapes à suivre pour construire un mur en brique rouge :

  • réalisation des fondations : marquer les bornes des fondations à l’aide de piquets et d’un cordeau. Réaliser une tranchée profonde de 30 à 80 cm. La profondeur dépend de l’état du sol et de la zone géographique où se situe le chantier. Faire en sorte que la base de la fondation soit plus large que son haut. Mettre en place les piges d’élévation et les fers à béton. Humidifier la fouille et y verser le béton. Égaliser la surface du béton. Laisser sécher pendant au minimum deux semaines ;
  • préparation avant la pose des briques : installer un piquet à chaque extrémité du futur mur et tendre une ficelle entre ces piquets. Cela servira de repère pour le bon alignement de l’ouvrage. Fabriquer ensuite le mortier pour coller les briques rouges ;
  • pose de la première rangée de briques : appliquer une couche de mortier sur la fondation. Son épaisseur est d’au moins 1 cm. Poser la première brique et l’enfoncer dans le mortier en la tapotant délicatement avec le manche de la truelle. Vérifier son positionnement au cordeau. Mettre du mortier sur l’extrémité de la brique puis poser la brique suivante. Utiliser un niveau pour s’assurer que les deux briques sont à la même hauteur. Enlever tout de suite l’excédent de mortier. Répéter les mêmes opérations pour les autres briques. Une fois la première rangée constituée, vérifier l’horizontalité et la verticalité des briques ;
  • mise en œuvre des rangées suivantes : appliquer une couche de mortier sur la première rangée. Effectuer une pose à joints décalés en commençant la seconde rangée par une demi-brique. Continuer avec la pose des autres briques ;
  • réalisation les finitions : combler les joints manquants avec du mortier. Si les briques rouges doivent rester apparentes, travailler le mortier avec un fer à joints. Il est aussi possible de revêtir le mur avec un enduit et de réaliser une finition grattée, grésée, talochée, etc.

Monter un mur en brique rouge paraît facile en théorie. Mais cela n’est pas toujours le cas en pratique. Pour avoir un mur bien solide et droit, confiez votre projet à un maçon. Passez par notre site pour demander plusieurs devis d’artisans de votre région.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.